Création, bestiaire(s) et point d’orgue pour l’avant-dernier soir du Festival Présences 2018

11 février 2018 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Alors que Présences proposait de nombreux concerts, ce samedi 10 février, à la veille de sa clôture nous avons pu en suivre quatre. Tous différents mais tous à leur manière travaillant la métaphore animale et les débordements de la structure classique à l’aune de la musique classique contemporaine. Après avoir entendu l’ensemble Variances et l’Intercontemporain, le point d’orgue de cette soirée a été le solo nocturne sous rayons ultra-violets du composteur américain John Zorn.