« Quand nous étions des ombres », Mikaël Hirsch explorateur

19 août 2016 Par Yaël | 1 commentaire

Mikaël Hirsch, l’auteur du Réprouvé (2010) et de Avec les Hommes (2013, lire notre article) est de retour aux éditions Intervalles en cette Rentrée Littéraire 2016 avec un roman fin qui met en parallèle deux types d’explorations.

Note de la rédaction :

Homme de lettres un peu blasé, le narrateur a excellé dans l’art d’être nègre jusqu’au moment où il s’est immergé dans la vie d’un grand capitaine d’industrie. Un homme travailleur, apparemment venu d’une famille sans histoires… Mais au moment même où l’écriture biographique a lieu la vie du capitaine change d’orientation et le grand homme veut exceller dans tout : la voile, la vie, la conquête et il se lance notamment à la gouvernance d’un territoire. L’histoire de ce chef d’Etat qui n’est pas sans rappeler Apocalypse Now est mise en parallèle avec celle d’une mission d’exploration historique en Amérique du Sud. Ombres ou dictateurs, les hommes ont tous leurs faiblesses, et une finitude certaine qui les fait hanter les terres conquises ou perdues sur le mode du passé.

Aux prises directes avec le lecteur, grâce à la narration ironique et contemporaine du biographe, cette histoire d’exploration, de conquêtes et d’invasion prend des proportions supra-historiques pour venir dire quelque chose de lent, lancinant et profond, sur la nature humaine. Un roman aussi méditatif que plein d’action qui pourrait servire de terreau de réflexion à plus d’un moraliste.

Mikaël Hirsch, Quand nous étions des ombres, Intervalles, 240 p., 18 euros. Sortie le 22 août 2016.

visuel : couverture du livre.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : Rentrée littéraire :  "...

Laissez un commentaire: