« Le Passage » : Pietro Grossi nous emmène en mer avec un père

13 mars 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Auteur et skipper, l’auteur italien Pietro Grossi signe avec son troisième Roman, Le Passage, un récit intime d’explorateur. Un texte filial et maritime, à découvrir traduit par Nathalie Bauer à partir du 3 avril 2017. Chez Liana Levi.

grossi-passageCarlo, jeune père de famille et employé dévoué d’un cabinet d’architectes londoniens reçoit un jour un coup de téléphone de son père, avec qui il avait pris le soin de mettre quelques distances. Depuis le Groenland, ce dernier lui demande de le rejoindre pour l’aider à naviguer à travers le légendaire passage du Nord-Ouest entre l’Atlantique le Pacifique. Carlo, qui a navigué avec son photographe de père et qui a choisi sciemment une vie sédentaire et « normale » hésite. Mais alors que tous – y compris sa femme- l’encouragent à rejoindre et aider son père, il sait qu’il a n rendez-vous important à honorer…

Ayant lui-même effectué la traversée du « Passage » à bord du premier navire italien à l’avoir accomplie, Pietro Grossi sait rendre compte de l’atmosphère, les brumes et les glaces du bord du bateau, mais aussi des dernières villes du bout du monde, au Groenland, où père et fils se retrouvent. L’histoire familiale, elle, se déroule en flash-backs, où l’on en apprend de plus en plus sur ce fameux père artiste et nomade. Un beau livre sur une rencontre au loin entre deux hommes qui ne se sont en fait jamais vraiment quittés.

A noter : Pietro Grossi sera présent au festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo du 3 au 5 juin 2017.

Pietro Grossi, Le Passage, trad. Nathalie Bauer, Liana Levi, 176 p., 16 euros.
Visuel : couverture du livre


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *