« Herzl, une histoire européenne » : la vie sensible du fondateur du sionisme par Camille de Toledo et Alexander Pavlenko

5 juin 2018 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Fruit d’un travail de cinq ans entre l’écrivain de la Trilogie européenne et le dessinateur russe, Herzl, une histoire européenne romance et illumine la vie du penseur viennois du sionisme (1860-1904). 

herzl

1882, la rencontre de Theodor Herzl et sa famille change le cours de la vie de Ilia Brodsky, un jeune juif dont tout le village a été assassiné et qui s’est enfui sur les routes d’Europe avec sa sœur pour arriver à Vienne, puis à Londres. Il se demande ce qui a poussé ce bourgeois assimilé à trouver une nouvelle voie pour les juifs d’Europe. La nouvelle de la mort de cette sœur le foudroie et sa quête et ses interrogations sur Herzl …

En 352 pages de textes serrés et d’images puissantes, c’est toute l’histoire de la question juive au XIXe siècle qui est dépeinte à travers les portraits croisés d’un juif inconnu du shtetl (village juif en Europe de l’Est) et celui du fondateur du sionisme. Histoire précise des vaincus autant que des vainqueurs, Herzl une histoire européenne se garde de raconter la création du sionisme comme une épopée mais choisit plutôt le fil du sensible en nous faisant entrer dans la psychologie et des angoisses des deux personnages. Un angle original pour un livre graphique qui est une véritable épopée.

Camille de Toledo et Alexander Pavlenko, Herzl, une Histoire Européenne, Denoël Graphic, 352 p., 170×240, sortie le 15 mars 2018, 25,90 euros.

visuel : couverture du livre