[Critique] « Peter et Elliott le dragon », un remake Disney touchant

11 août 2016 Par Fiona Dubois | 0 commentaires

Malgré quelques facilités de scénario, « Peter et Elliott le dragon » par David Lowery est un film réussi dans la série des films sympathiques et touchants. L’histoire émouvante d’une amitié entre un petit garçon et un dragon, et celle du retour à une famille perdue. En salle le 17 août.

Note de la rédaction :

Peter et Elliott le dragon nous raconte l’histoire d’un petit garçon qui est protégé par un dragon nommé Elliott pendant six ans dans la forêt et qui devient sa seule famille. D’autre part, Grace – magnifiquement interprétée par Bryce Dallas Howard – est une garde forestière amoureuse de ces bois qui rit de son père – interprété par Robert Redford –, lorsqu’il raconte encore et toujours une même aventure : celle de sa rencontre avec un dragon vert. Mais sa rencontre avec Pete dans les bois va lui faire considérer la véracité de cette légende, alors que la collision entre le monde des humains et ce dragon invisible va mettre ce dernier en danger.

Certes, l’émotion face à ce gentil dragon et ce petit garçon sans famille est facile. Mais peu importe, car l’on ressort de ce film le sourire aux lèvres. Dans ce genre de feel-good movie avec un peu de suspense et beaucoup de bons sentiments, la facilité est de mise mais elle est aisément admise ! Alors Peter et Elliott le dragon nous enthousiasme, autant lorsque Peter s’amuse dans les bois avec Elliott que lorsqu’il retrouve en la famille de Grace sa propre famille. Et les péripéties qui mènent Elliott à être en danger car aux prises avec l’arrogance des hommes – et notamment de celle de Gavin, le frère du mari de Grace, qui part « chasser » dans les bois pour le capturer –, sont bien menées.

Ce remake d’un film de 1977, qui transpose l’intrigue dans les années 1980 et qui fait quelques arrangements dans l’intrigue – notamment la mort des parents de Pete –, est le cinquième remake en prises de vue réelles que Disney fait de ses classiques, après Alice au pays des merveilles de Tim Burton en 2010, Maléfique (La Belle au bois dormant du point de vue de la sorcière) par Robert Stromberg en 2014, Le Livre de la jungle par Jon Favreau et Cendrillon par Kenneth Branagh l’année dernière… et d’autres en projet.

Cette fois, c’est David Lowery qui ressuscite Peter et Elliott le dragon, et sa version assez sobre nous séduit. Une histoire d’amitié qui, quoiqu’un peu prévisible, est désarmante et vaut la peine d’aller faire un tour au cinéma, rien que pour en ressortir un peu plus heureux sur une jolie happy end. A voir en salles dès le 17 août.

Visuel : © Walt Disney Pictures Distribution – Copyright 2016


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: