Angoulême, jour 2 : « Revenons à nos moutons », où l’on découvre que le cinéma, même toutes stars dehors, est aussi une industrie.

24 août 2017 Par
Sylvain Lefèvre
| 0 commentaires

Ce mercredi comme bien d’autres, le soleil s’est levé sur Angoulême. Pour quelques-uns, qui avaient la veille salué la journée d’ouverture à grands renforts de produits locaux, Phébus ne reçut pas toujours l’accueil espéré. Pour les autres, l’ambiance était au studieux en ce deuxième jour. A l’ombre des façades qui surplombent le jardin du 7ème Art que sont devenus les espaces verts de l’hôtel Mercure ou alanguis dans le mobilier d’extérieur, contrairement aux apparences, ça bosse.