Vingt-ans après, Le Décalogue de Kieslowski toujours un chef d’oeuvre

29 juin 2016 Par Aurélie David | 0 commentaires

A l’occasion du vingtième anniversaire de la mort Krzysztof Kieslowski, les cinémas MK2 proposent une version restaurée du « Décalogue » à partir du mercredi 29 juin, suivi d’un cycle de conférences au MK2 Odéon à Paris. Toute La Culture a revu les épisodes 5 et 6 du « Décalogue », un grand moment de cinéma. 

Note de la rédaction :

Divisé en dix chapitres d’une soixantaine de minutes, Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski s’inspire des Dix Commandements. Le réalisateur polonais, décédé le 13 mars 1996, y livre l’histoire d’une poignée d’habitants d’un immeuble de Varsovie, tous confrontés à un moment de leur vie, à des choix moraux. A l’occasion de la sortie d’une version restaurée de ce film par le groupe MK2, vingt-ans après le décès de son auteur, Toute La Culture a revu deux épisodes emblématiques de cette œuvre majeure du cinéma : le Décalogue V : Tu ne tueras point et le Décalogue VI : Tu ne seras pas luxurieux.

Le Décalogue V mêle la vie de trois personnages : Jacek jeune désemparé, un chauffeur de taxi et Piotr jeune avocat commis d’office. Ce film est divisé en deux parties : la préparation d’un crime et le passage à l’acte, puis la fin d’un procès et l’exécution de la sentence. Violent réquisitoire contre la peine de mort, Tu ne tueras point est sans doute l’épisode le plus marquant de l’œuvre Le Décalogue. Une des scènes fabuleuses de ce Chapitre est celle montrant ces trois personnages, avant un instant décisif de leur vie, tous réunis sous la sublime musique du compositeur Zbigniew Preisner, fidèle collaborateur et ami de Krzysztof Kieslowski.

Le Décalogue VI, lui, s’inscrit comme une fresque romanesque, racontant une « brève histoire d’amour » (titre originel) entre deux personnages : Tomek, un jeune postier introverti et Magda, une femme libérée. Comme le Décalogue V, cet épisode est découpé en deux parties : un avant avec l’espionnage de Tomek envers Magda et les amants qu’elle ramène chez elle, et un après, marqué par la rencontre entre ces deux personnages.

A sa sortie en 1988, Le Décalogue n’a pas toute de suite reçu l’accueil escompté en Pologne et en Europe de l’Est. Cependant, l’œuvre fut accueillie dans plusieurs festivals internationaux. Sur la Croisette, la diffusion de Tu ne tueras point provoqua un électrochoc, faisant fuir plusieurs spectateurs de la salle. C’est ce choc qui finit par propulser Le Décalogue et son créateur vers le succès. Vingt-ans après la disparition du réalisateur polonais, son chef d’œuvre continue d’inspirer le cinéma et de susciter émotion et admiration. A redécouvrir sans modération.

Visuels : ©Affiche et bande-annonce officielles du film.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: