[Critique] « Triple 9 » Thriller choral futé avec Casey Affleck et Kate Winslet

19 mars 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Le nouveau film John Hillcoat est un thriller choral futé qui repose sur un scénario bêton et un casting all stars (Casey Affleck, Chiwetel Ejiofor, Anthony Mackie et Kate Winslet). Triple 9 réserve son lot de surprises, s’amuse de ses jeux d’infiltration et réussit le bon dosage entre suspens et action. Du cinéma de divertissement comme on l’aime. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : ex-agent des Forces Spéciales, Michael Atwood et son équipe de flics corrompus attaquent une banque en plein jour. Alors qu’il enquête sur ce hold-up spectaculaire, l’inspecteur Jeffrey Allen ignore encore que son propre neveu Chris, policier intègre, est désormais le coéquipier de l’un des malfrats.

Triple 9 fait partie de ces budgets moyens bien utilisés, sagement exécutés, avec savoir-faire, sans autre ambition que de divertir. John Hillcoat se la joue modeste tout en assurant ce qu’il faut d’efficacité avec une mise-en-scène affutée qui laisse la part belle aux acteurs et réussit quelques très bonnes scènes (le braquage du début, le contre-la-montre final). Le réalisateur utilise intelligemment un scénario à l’américaine, parfaitement écrit, qui tient le spectateur en haleine en distillant précisément ses rebondissements. L’enchevêtrement du film de braquage avec le thriller ripou tient parfaitement la route et Triple 9 gagne facilement ses galons de film du dimanche soir de qualité (comme La Faille, ou La méthode Lincoln) en jouant habilement sur les dilemmes moraux de flics corrompus qui vont devoir assassiner un des leurs pour réussir leur casse.

Triple 9 vaut surtout pour la richesse de son casting qui réunit des comédiens aux univers très différents et imagine des contre-emplois étonnants. Chiwetel Ejiofor,  Anthony Mackie et Woody Harrelson sont comme toujours parfaits et apportent au film un gage de sérieux avec un jeu premier degré solide. Casey Affleck se fait plaisir en incarnant un jeune flic beauf, mâcheur de chewing-gum assez primaire, qui va se révéler (un peu) moins benêt que prévu. Mais c’est bien Kate Winslet qui nous réjouit le plus, en héritant d’un rôle hautement improbable de reine de la mafia russo-israélienne, tout droit sorti d’un vieux James Bond période guerre froide. L’actrice s’amuse avec un look et un accent délibérément kitchs et apporte au film un aspect parodique jubilatoire. Triple 9 sera vite vu, vite oublié mais reste une option idéale pour le Printemps du cinéma 2016 qui commence dimanche (le film vaut bien ses 4 euros).

Gilles Hérail

Triple 9, un thriller américain de John Hillcoat avec Casey Affleck, Chiwetel Ejiofor et Anthony Mackie, durée 1h56, sortie le 16/03/2016

Visuels : ©  affiche et bande-annonce officielles du film

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: