[Critique] du film « La surface de réparation » Portrait sensible et réaliste du milieu du football

23 janvier 2018 Par
Gilles Herail
| 0 commentaires

Christophe Régin signe une chronique réaliste du milieu du football, dressant le portrait d’un ancien joueur devenu petit main d’un club de province. Un premier film prometteur, respectueux de son sujet, parfaitement interprété par Franck Gastambide et Alice Isaaz, et dégageant une vraie sensibilité. Notre critique.

Synopsis officiel: Franck vit depuis 10 ans en marge d’un club de foot de province. Sans statut ni salaire, il connait bien les joueurs et les couve autant qu’il les surveille. Un soir il rencontre Salomé, l’ex-maîtresse d’un joueur, qui a jeté son dévolu sur Djibril, une vieille gloire du foot venue finir sa carrière au club.

lasurfacedereparation_frfaLe football est depuis longtemps la plus grande passion populaire en France (et dans de nombreux autres pays). Un sport qui dépasse les frontières de générations, de classe, de genre. Un business brassant toujours plus d’argent, de sponsors, de pub, de presse people. Un espoir d’ascension sociale aussi, pour des milliers de jeunes qui se battent pour passer professionnel. Le foot est pourtant quasiment absent de nos écrans, en dehors de quelques excursions dans le domaine de la comédie (Les seigneurs, 3 zéros, Coup de tête). Les rayures du Zèbre avec Benoit Poelvoorde avait déjà tenté de parler différemment de ce milieu, en s’intéressant au marché du recrutement de jeunes joueurs africains. La surface de réparation s’inscrit dans une veine similaire : raconter les coulisses, le quotidien et les personnages. Plutôt que la légende.

Christophe Régin ne surjoue pas le mélodrame mais souhaite bien nous raconter une histoire sérieuse, sincère et respectueuse. Celle d’un ancien footeux, pas assez bon pour réussir une carrière pro, mais n’ayant jamais réussi à quitter ni sa ville, ni son club. Vivotant de combines et assurant le rôle de petite main auprès du staff. Un homme à tout faire, baby-sitter de joueurs, bricoleur ou mécano, qui s »est progressivement créé un statut au sein de la communauté footeuse locale. Les supporters de toujours, l’équipe salariée, les joueurs, les jeunes en formation, les journalistes, les femmes de footballers, etc. Le scénario s’attache à épouser la complexité de cet environnement, la diversité de ses figures, ses caractères, ses règles, ses traditions, avec autant de lucidité que de respect. Franck Gastambide est profondément attachant, apportant une vraie sensibilité à son rôle et formant un très joli couple de cinéma avec Alice Isaaz. Le scénario négocie intelligemment ses écarts, vers la romance, le thriller, la comédie, ou le drame, tout en conservant en arrière-plan une discrète mélancolie. Un premier essai très prometteur.

Gilles Hérail

La surface de réparation, un drame de Christophe Régin avec Franck Gastambide et Alice Isaaz, durée 1h34, sortie le 17/01/2018

Bande-annonce et visuels officiels.