Le paysage, vedette de l’été au musée des Beaux-arts de Bordeaux

24 juillet 2017 Par
Maïlys Celeux-Lanval
| 0 commentaires

Bordeaux est toute contente : avec sa gare enfin libérée des échafaudages et son nouveau TGV qui la relie à Paris en deux heures, la ville d’Alain Juppé a enfin les moyens de sa grandeur. Déjà célébrée par les médias du monde entier pour sa gastronomie et son dynamisme, la ville se fait belle pour accueillir les Parisiens et autres touristes en goguette avec une saison culturelle intitulée « Paysages » qui durera jusqu’à l’automne 2017 : expositions en institutions, en plein air et performances variées… On y court ! Le musée des Beaux-Arts fait sa part du boulot en mettant en valeur sa collection de peintures de paysage. Visite.

Musée des Beaux-Arts

Le lien entre le thème « Paysages » et la vitesse du TGV reliant Paris à Bordeaux semble immédiatement compréhensible : bercé par le rythme du train (quoique celui-ci aille à toute allure !), chacun regarde les campagnes traversées avec un doux sentiment de repos et d’apaisement. Arrivé en gare de Bordeaux, la continuité se donc fait sentir grâce à cette programmation paysagère, somme toute particulièrement estivale. Commençons par l’évidence de l’évidence, le musée des Beaux-Arts.

De classique en contemporain, de Camille Corot (1796-1875) à Miquel Barceló (né en 1957), le parcours de l’exposition « Le musée se met au vert ! » se dessine sur les deux ailes du musée, reliées par une œuvre monumentale en plein air conçue par Frank Tellon : celui-ci a pensé une sorte de couloir qui fait passer le visiteur à travers des reproductions agrandies de paysages et de corps nus. Ainsi, on pénètre les collections du musée comme on entrerait dans un miroir, telle l’Alice de Lewis Carroll.