[Genève] Debi Cornwall expose sur Guanatanamo au Centre de la Photographie

2 mai 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Avocate de formation, la photographe Debi Cornwall a bravé l’état d’urgence pour entrer dans les rouages de la fameuse base américaine de Guantanamo sur l’île de Cuba. A la fois sensible et documentée, l’exposition « Welcome to Camp America » est la première pour l’artiste en Europe.
cornwall

Entrée à Guantanamo, Debi Cornwall y a pris des clichés documentant la vie quotidienne avec des salles vides et un ordre rondement mené. les couleurs fortes qu’elle choisit pour exposer ces clichés augmente encore l’impression de désert sans âme. A cette enquête visuelle sur le lieu, s’ajoutent des documents : lettres officielles, textes censurés etc.. Et surtout, l’artistes est sortie de périmètre de la base militaire pour suivre des anciens internés dans leur nouveau lieu de vie. Ces clichés sont aussi très brillants, mais toujours respectueux de ces hommes (ce sont presque toujours des hommes) retenus des 3, 4, 5 ans, sur simple suspicion, à Guantanamo. La photographe les place au centre de ses clichés, souvent de dos, et dans leur nouveau lieu de vie, une fois l’arbitraire de la détention passée. Toutes les informations sont données (dates d’internement, de libération, nom) avec en général pour « charges », la mention « jamais déposée ». Un travail très humain et citoyen qui saisit et fait réfléchir -pas seulement aux Etats-Unis! – sur l’Etat d’exception.
visuels : photo in situ YH


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *