Le CSA sanctionne d’une amende de 3 millions d’euros Touche Pas A Mon Poste!

27 juillet 2017 Par
Gaspard de Florival
| 0 commentaires

Cette décision du Conseil supérieur de la magistrature, a été prise à la suite d’une séquence homophobe en mai dernier. C8 va lancer un recours.

tpmp_saison_7_logo

47 000. C’est le nombre de plaintes reçues le CSA à la suite d’une séquence homophobe survenue sur le plateau de « Touche pas à mon poste » diffusée le 18 mai dernier sur C8. Ce « canular » va couter cher au groupe Canal car l’émission doit en conséquence payer une lourde amende de 3 millions d’euros. L’idée de suspendre l’émission pour une semaine à la rentrée est donc écartée.

Le régulateur a expliqué dans un communiqué que « L’animateur a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles. Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations ». De même, le CSA rappelle qu’il a d’abord voulu privilégier la dialogue par le biais de trois mises en garde ainsi que de deux mises en demeure. En ce sens, il considère avoir « multiplié les avertissements, sans manifestement être entendu, comme l’atteste la troisième sanction prononcée ce jour ».

Le « canular » en question avait pour dessein de tendre un piège en direct à des personnes homosexuelles alors persuadées de répondre à une annonce sur un site de rencontres. Ils répondaient en réalité à Cyril Hanouna, grossissant les clichés courants autour des homosexuels pour tourner en ridicule ces personnes. La séquence avait suscité la polémique dès sa diffusion ainsi qu’un boycott des publicitaires.

Le groupe Canal regrette cette décision et a réagit dans un communiqué, annonçant déposer un recours « La décision du CSA fragilisera, de nouveau, l’équilibre économique du groupe Canal qui est le principal soutien financier de la création française et du sport notamment. Les recours seront bien entendu lancés ». De son côté, Cyril Hanouna a tweeté:

Ce n’est pas la première fois que l’émission est visée par le CSA. Début juin, Touche pas à mon poste avait déjà été privé de publicité pendant trois semaines. Une double sanction proclamée à la suite de deux séquences condamnées respectivement pour atteinte au respect de la personne humaine et pour sexisme. Dans ces affaires, le groupe Canal réclame toujours 13 millions d’euros au CSA pour dédommagement. 

Pendant ce temps, sur les réseaux, l’information fait beaucoup réagir alors que le « #Hanouna » est premier des Top Tweet. Pour beaucoup de fans de l’émission, c’est la colère qui prédomine.