Ce week-end, tous au Briollay Pop festival

20 juillet 2017 Par
Gaspard de Florival
| 0 commentaires

Venez vivre 2 jours d’amour bucolique et de musique indé comme on l’aime à Briollay, en terres angevines. Coup de coeur. 

briollay-pop-festival-931077065

Vous en rêviez, ils l’ont fait. Depuis 5 ans, Le Briollay Pop festival s’accapare un champ dans la ville de Briollay (Maine-et-Loire), monte une scène qui ne paye pas de mine et propose aux festivaliers de passer trois jours à se rouler dans l’herbe en écoutant de la musique psychédélique. Au programme, quelque 32h de musique, 18 concerts et 48h de liberté à travers champs.

Attention, rien à voir avec les usines comme Rock en Seine ou Les Vieilles Charrues. L’expérience est tout autre. Quelque centaines de personnes seulement sont attendues ce week-end. Mais c’est ça qui est cool. Enfin, un festival à taille humaine où il est possible de faire connaissance, de rencontrer les groupes, les programmateurs. Tout ça autour d’une programmation exigeante réservée aux connaisseurs. Ca fait du bien, parfois…

Evidemment, pas de « gros noms » ce week-end. Il s’agit surtout de faire l’expérience de jeunes groupes de France et d’ailleurs, dignes héritiers d’un rock qui n’a en réalité jamais vraiment disparu. On pourra donc écouter, entre autre, le « groove spatial » des parisiens de Moonsters, la pop reluisante des rennais de Born Idiot ou encore Habille Bill, le side-project du claviériste des Marginals. Enfin, le « Briollay » accorde deux cartes blanches vendredi et samedi soir aux collectifs Tripalium Corp (vendredi)  et Abstrack (samedi) qui trifouilleront leurs machines électroniques, un peu folles, avons le,  pour accompagner les festivaliers le reste de la nuit.

Le prix, lui aussi, défi toute concurrence. Bière pas cher, 13 euros la journée, 18 euros les 2 jours. Sur place, parking et camping sont à disposition.

Toutes les infos à retrouver ici!

Visuel : © casbah-records