Restaurants & Bars

« VHS, Retour vers l’adolescence » : Le Comptoir Général fait sa balade de films eighties cet été

« VHS, Retour vers l’adolescence » : Le Comptoir Général fait sa balade de films eighties cet été

08 juillet 2015 | PAR Yaël Hirsch

La soirée d’ouverture d’une saison estivale rythmée par les VHS de l’adolescence des quadragénaires (Cocktail, Jaws, Un Prince à New-York, Gremlins...) a eu lieu ce mercredi 8 juillet au Comptoir général. L’occasion de déguster des cocktails au rhums en écoutant la puissante ALA.NI et puis de danser sur un set d’Ariel Wizman, tout en brassant sur des écrans très peu plats, toute la nostalgie des années 1980. Un cinéma 100 % ado à retrouver jusqu’au 9 septembre au Comptoir général.

Après un tour à l’étage, au mythique marché noir de fripes venues des quatre coins du monde et reclassées avec élégance par le « boss » Amah Ayivi (et surtout après avoir hésité entre une veste – bleu de travail, une robe colorée et un borsalino), nous nous sommes promenés dans les petites vitrines curieuses de la salle centrale de ce petit microcosme à Paris pour voir -sous vitrines- des curiosités, accessoires de tournages, scripts et costumes liés au thèmes années 1980 de cette grande saga VHS de l’été. Dans la salle du fond, point de projection, mais des vraies cubes-télés qui font déjà presque penser à des installation de Nam-June-Paik.

Sur les murs du couloir, le programme des « classiques » à revisiter est affiches, avec des fiches signalétiques fort bien faites pour les passants trop jeunes pour se souvenirs ou pour ceux qui auraient la mémoire un peu courte. Installés dans les confortables fauteuils du Comptoir général avec une planche gargantuesque de tapas et un cocktail sorti d’une épisode d‘Indiana Jones à la main, nous avons vu entrer en scène la magnifique ALA.NI. Elancée, voix d’ange, avec intensité et simplicité, la londonienne d’origine de l’île de Grenade, étire ses berceuses avec une grâce infinie. Et impose silence et mélancolie. Les titres de son « Spring EP » vont à la fois chercher du côté du Music-Hall (son grand-oncle, Leslie Hutchinson, était une star du genre) et de l’exotisme troublant. Qu’elle soit terriblement mélancolique (« Cherry Blossom ») ou plus dowoop (« Old fashioned kiss »), la chanteuse appuie chaque mot avec un subtilité et une détermination remarquables. Un très joli moment de retour vers le futur qui entrait parfaitement dans le cadre rectangulaire des VHS.

près une courte pause, la lumière s’est tamisée, le son est monté, et on a pu commencer à danser. Et comme souvent au comptoir général (où l’on peut mettre de côté le rhum pour passer sagement au jus de gingembre ou bissap), l’on a beaucoup bougé son corps sur des rythmes irrésistibles.

Alors que les objets rares de « VHS, retour vers l’adolescence » sont en place jusqu’au 9 septembre, ne manquez pas les projections du cimanche soir sous formes de documentaires sur les années 1980, afin de vivre pleinement cet été frais et nostalgique au Comptoir Général.

Infos pratiques

Bibliothèque Publique d’Information (BPI) du Centre Pompidou
Petit Journal Montparnasse
comptoirgeneral

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *