Tendances
Les 8 terrasses parisiennes incontournables de l’été

Les 8 terrasses parisiennes incontournables de l’été

23 juin 2015 | PAR Flora Vandenesch

Les spots de l’été sont à Paris. Eh oui, en cette fin du mois de juin, notre capitale prend une allure estivale. Il y a les terrasses intimes, les coins au bord de l’eau, les « place to be », les bars éphémères, les entrepôts désaffectés. Branchés ou alternatifs, les endroits où sortir ne manquent pas. Toute la Culture a choisi 8 terrasses ou il fera bon flâner cet été. Avis aux amateurs de cocktails, de soirées, de concerts et à ceux qui ont ont simplement envie d’aller lézarder au soleil.

Le Pavillon Puebla

Ancienne guinguette des Buttes-Chaumont, le Pavillon Puebla est installé dans un bâtiment du début XIXe qui a été repris par l’équipe du restaurant du Dôme du Marais, associée au clan du Perchoir dans ce bel endroit des Buttes Chaumont, avec son immense terrasse sous les arbres. Au programme, des mix home-made et hits de l’été pour faire danser jusque minuit, un restaurant et des cocktails. De l’autre côté du Pavillon, s’ouvre une terrasse marocaine. Un tout nouvel endroit à découvrir.

Au Parc des Buttes Chaumont, 43, avenue Simon Bolivar, 75019 Paris, Métro Buttes-Chaumont.

La Plage du Glazart

La Plage de Glazart réouvre ses portes avec une nouveauté. Cet été, La Plage est ouverte toute la nuit le week-end, pour des nuits festives, toujours les pieds dans le sable à la belle étoile. Quatre mois de musique et de détente avec des transats, des tournois de pétanque, des foodtrucks, du clubbing et des concerts gratuits en plein air. Entre grands noms et découvertes, il y aura cet été La Mamie’s, Tisane Sonore, Newtrack, Les Disquaires de Paris, We Are Rave, ou encore Dansons Paris.

Au Glazart, 7-15 Avenue de la Porte de la Villette, 75019 Paris.

Ma Terrazza Martini

Après la Rotonde, le Café A ou La Passerelle, Ma Terrazza investit un autre lieu parisien. Comme les éditions précédentes, le concept d’afterwork initié par Martini compte transformer les soirées en grande Trattoria à l’italienne autour de concerts Live inédits. A l’Electric, Ma Terrazza dévoile son Bar Truck, un camion italien avec un espace de dégustation Martini, de grandes tables en bois et un air de guinguette à l’italienne. L’évènement proposera aussi des ateliers aperitivo, l’occasion de (re)découvrir les it drinks de la marque : le Martini Tonic, le Martini Royale et le Martini Prosecco.

A l’Electric, 1 Place de la Porte de Versailles 75015 Paris.

Le Ground Zéro

Dans un entrepôt désaffecté du 18ème à Paris, le lieu révèle un beau potentiel. Après avoir investi l’été dernier les bas-fonds de la Cité de la Mode, le bar éphémère Ground Control squatte cette saison un ancien dépôt SNCF de La Chapelle. Sur un site immense donnant sur les rails, il recrée une ville dans la ville avec des DJ sets et des concerts, savoir-faire de la maison, puisque le projet est toujours porté par Allo Floride et La Lune Rousse. Une initiative éphémère qui permet de faire vivre Paris et ses quartiers les plus variés.

Au 26 ter Rue Ordener, 75018 Paris, France.

L’Hôtel Edgar (bar et restaurant)

Tranquillement installée sur la place de la rue d’Alexandrie, la belle terrasse de l’hôtel Edgar est disposée sur une place spacieuse cachée derrière les métros Réaumur-Sébastopol et Sentier. Ici, il est possible de s’étendre et de boire des verres tout l’après-midi en lézardant au soleil. Cet ancien atelier de confection a trouvé une seconde vie sous l’impulsion de Guillaume Rouget-Luchaire, loin du murmure de la ville, avec un petit air de sud de la France.

Au 31 rue d’Alexandrie, 75002 Paris. Ouvert tous les jours sauf dimanche soir de 12h à 15h et de 19h30 à 23h00.

Le Nüba

La grande terrasse de ce resto/club, perchée sur le toit du très en vue Wanderlust, domine la capitale avec vue imprenable sur les docks et la Seine. La Piscine revient et accueille des concerts. Jeudi 2 juillet, à la tombée de la nuit, Lo-Fang viendra produire un showcase exceptionnel sur le Toit. Artiste principal du célèbre film Chanel aux sonorités pop et classique, sa musique est bercée par un violon et une contrebasse. Dès 23h, des soirées sont animées par l’équipe du Baron sur le roof top.

Restaurant ouvert du mardi au samedi de 11h à 15h et de 19h à 23h, le dimanche de 12h à 17 Terrasse ouverte du mardi au dimanche, 36 Quai d’Austerlitz, Paris, France Paris 75013

Les Berges de Seine

Depuis sa création les Berges de Seine rive gauche sont devenues un nouvel espace de vie et de rencontre entre le Pont Royal et le Pont de l’Alma. Plus de 4 millions de visiteurs ont découvert le «mode d’emploi» des Berges : les Mikados, les Tipis d’anniversaire, les Zzz, la Douche sonore, les Terrasses à mille pattes, le Verger, le Zen, le Jardin flottan. Un dispositif modulaire et réversible au service des activités proposées autour du sport, la culture et la nature. Sly Johnson, End of the Weak, Coffeling Prole et El Rass seront en concert le vendredi 3 juillet 2015 dans le cadre du festival Paris Hip-Hop.

Au Quai d’Orsay, 75007 Paris. Accès : Assemblée Nationale (ligne 12) Musée d’Orsay (RER C) Invalides (RER C, lignes 8 et 13) Pont de l’Alma (RER C).

Le Pavillon du docteur Pierre

A 5 minutes de la gare de Nanterre-Ville se cache un lieu dont vous n’avez surement pas idée. Peut-être avez-vous aperçu un dôme en ardoise s’échappant complètement du paysage urbain depuis votre siège, dans le RER ? Il s’agit bien du Pavillon du Dr Pierre. Aujourd’hui, c’est le collectif Soukmachines qui a investi le pavillon avec pour mission de reconstruire ce lieu de vie et de l’ouvrir sur sa ville et ses habitants. Cela fait 10 ans que ce collectif réinvestit l’Île-de-France pour faire émerger des lieux de création culturelle hybrides et pluridisciplinaires. Durant 9 mois, le pavillon du Dr Pierre accueillera des artistes en résidence pour leur permettre d’exprimer leurs talents les plus variés, des plasticiens, des théâtreux et des musiciens.

Le pavillon du Dr Pierre, 4 rue Becket, 92000. Accès : Nanterre Ville (RER A).

Visuels : CC

Le New York Times quitte Paris pour Londres
[Interview] Oiseaux-Tempête : « d’heureuses coïncidences qui forment quelque chose de cohérent »
Flora Vandenesch

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *