Le Buzz
#Ultimatebookchallenge, la viralité version culture

#Ultimatebookchallenge, la viralité version culture

04 septembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

On aura vu tout l’été, des personnalités et des anonymes se jeter des sceaux d’eau pour lutter contre la maladie de Charcot, depuis peu, on a vu surgir un autre phénomène viral : l’ultimate book challenge.

Surveiller-et-punirSi l’on remonte le fil, on y trouve l’éditeur Gilles Cohen Solal qui a lancé sur son compte personnel le défi de citer 10 livres pour chacun vitaux. Il a mis au défi 10 amis et depuis, les 10 amis ont fait des petits, au point que le hastag #Ultimatebookchalenge est repéré par Facebook.

Aucune cause n’est ici à défendre et le résultat est étonnant. On réalise ici qu’avec une liste de livres on peut déceler étonnamment beaucoup d’une personnalité.

Un psychanalyste poste : « 1. La Genèse – par un auteur pas évident à nommer (en hébreu, c’est mieux en fait), et puis avec Rachi, sinon, on s’ennuie un peu.
2. Le Talmud (Surtout le Traité Meguila) – De nombreux auteurs, avec l’aide du Rav Adin Steinzal
3. L’élu – Chaïm Potock
4. L’étranger – Albert Camus
5. La Condition Humaine – André Malraux
6. L’Espèce Humaine – Robert Antelme
7. Du contrat social – Jean-Jacques Rousseau
8. Surveiller et punir – Michel Foucault
9. Les orpailleurs – Thierry Joncquet
10. Paris capitale du XIXème siècle – Walter Benjamin  »

Une journaliste : « Les mots, de Sartre
Primo Levy, Si c’est un homme
Beaumarchais, Le mariage de Figaro
Tocqueville, De la démocratie en Amérique
Albert Camus, l’étranger (et la peste aussi)
La contrebasse, Suskind
Beaudelaire, Les fleurs du mal
Hemingway, Pour qui sonne le glas
Boris Vian, L’écume des jours
Virginia Woolf, Les vagues
Zola, l’assommoir
Apollinaire, Les onze milles verges »

Passionnantes listes à la Prevert dont on ne se lasse pas, reste à voir si la mayonnaise monte encore plus. A suivre sur le #Ultimatebookchallenge

Les vernissages de la semaine du 6 septembre
La rentrée de la Cinémathèque : la parole aux colts, avec Sergio Leone
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture