Le Buzz
Dries Verhoeven censuré, son GrindR doit rester privé

Dries Verhoeven censuré, son GrindR doit rester privé

09 octobre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Wanna Play? Dries Verhoeven posait la question en grand sur les murs de Berlin. Le problème, ses très chaudes conversations GrindR exhibées n’étaient pas du gout de ses amants.

Le Néerlandais Dries Verhoeven travaille avec l’interaction numérique. Life streaming (2010) mettait en lien un internaute et un performeur, séparés par 8000 kilomètres dans un web-café. La passion de l’ambivalence des relations humaines l’a poussé à tester le rapport très ténu entre privé et public sur les réseaux de drague. GrindR est une application géolocalisée qui permet à tout gay qui se respecte de trouver son plan cul ou plus rapidement et à proximité.

Dries Verhoeven a projeté en grand les questions et les réponses survenant sur son fil d’actu. L’idée de ce travail est de pointer un fait assez grave : Grind’R remet les gays au placard en redisant  le temps de la drague qui était propre aux « Crusing bars » à une application téléphonique. La communauté homosexuelle perd de sa visibilité sexuelle. La preuve en est, des lieux dédiés ferment. L’idée de la performance était justement de contourner GrindR en proposant aux intéressés tout sauf du sexe. Oui, mais leur profil restait renseigné sur leurs demandes au -dessous de la ceinture.

L’artiste explique la part autobiographique de ce travail « GrindR fait parti de mon quotidien. Il a pris une place dans mon « administration sociale ». Dans les moments perdus, comme quand j’attends un rendez vous au café, je me promène sur tous mes réseaux : Facebook, WhatsApp, Grindr, Scruff et GayRomeo.

L’affaire devient ubuesque. Deux garçons peuvent être assis dans à la même terrasse et ne se parler que virtuellement. La dénonciation de l’oeuvre a eu son effet de buzz et de choc puisqu’elle a été simplement censurée pour atteinte à la vie privée. Les interlocuteurs de Dries n’étaient pas au courant qu’ils participaient à une performance. Pendant quinze jours, assis dans un genre de camion vitré il aurait du dévoiler sa vie sociale numérique sur écran. L’expérience s’est arrêtée au bout de cinq jours quand, Parker Tilghman, photographe berlinois, l’une des personnes avec laquelle il discutait s’est rendue compte de l’affaire et a jeté une brique sur l’installation commandée par le centre d’art Hebbel am Ufer (HAU).

Visuel : HAU 2

 

 

Gone Girl : Trent Reznor signe la bande originale
La Grèce réclame les frises de son Parthénon
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Dries Verhoeven censuré, son GrindR doit rester privé”

Commentaire(s)

  • http://www.boyfriendtv.com/profiles/videos/332408.html

    salut je m’appele Patrick Lebreton je suis black 1,85 m et 78 kilo. et mon colegue parrai plus jeune 1m80 65kg je recoit a domicil pour jeune mec + de 18 a 48 ans mec mince obligé telephoné au 04 86 77 49 94 et portable 06 23 34 67 47 adresse 29 rue neuve ste catherine 13007 marseille sonnette pat
    salut moi noi dis poniple et je suisse ulet jeune mec100%mice toi viens plan sul viens maintenant toi bi gay pour plan sur ou plan cul viens maintenant je te regoi chez moi

    juillet 20, 2015 at 3 h 11 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *