Beauté

Devons-nous cacher nos seins ?

Devons-nous cacher nos seins ?

27 janvier 2018 | PAR La Rédaction

La chirurgie esthétique est souvent traitée de façon négative ou caricaturale par les médias.
On fait défiler des images de lèvres trop gonflés, des corps robotisés ou de tailles de guêpe sur-réalistes qui doivent plus leur aspect à photoshop qu’à la chirurgie esthétique dans la plupart des cas !

Aujourd’hui pourquoi ne pas nous intéresser à un sujet qui touche énormément de femmes et dont on entend pourtant si peu parler !
Il s’agit de la réduction mammaire. Non, non, pas de l’augmentation mammaire ! ça on connait déjà ! C’est même l’une des interventions les plus populaires au monde ! Un grand nombre de femmes semblent préférer une poitrine petite et ferme permettant des décolletés vertigineux et surtout un confort au quotidien. En effet, une poitrine trop lourde peut notamment être à l’origine de problèmes de dos. Sur le plan psychologique, des seins trop voluptueux peuvent rapidement devenir la source de complexes qui empêchent les femmes concernées de s’épanouir pleinement socialement aussi bien que dans leur intimité.
En quoi consiste la réduction mammaire ?
« Comme son nom l’indique, la réduction mammaire est une intervention qui vise à diminuer le volume de la poitrine. Cette intervention doit être pratiquée par un chirurgie esthétique », explique le Dr Picovski. « Comme toute intervention de chirurgie esthétique, l’objectif est d’aboutir à une silhouette plus harmonieuse. Dans le cadre de la réduction mammaire, l’objectif est aussi d’en finir avec les douleurs dorsales, ou les difficultés dans les mouvements du quotidien et dans certains cas une irritation cutanée chronique sous les seins. »
Cette intervention peut-elle faire l’objet d’une prise en charge par la Sécurité Sociale ?
« Tout à fait. Cette prise en charge est systématique dans le cadre d’interventions au cours desquelles le chirurgien retire un poids supérieur ou égal à 300 g de glande mammaire par sein. C’est durant la première consultation que votre chirurgien pourra renseigner précisément sur les démarches. La mutuelle rembourse en général le restant à payer qui correspond aux honoraires du praticien.
Toutes les femmes peuvent-elles envisager une réduction mammaire ?
La réponse de notre expert : « Certaines femmes ont un bonnet C mais préfèrent un bonnet B, qu’elle juge plus harmonieux avec leur corps et l’image qu’elles ont d’elles-mêmes. Même s’il est vrai la plupart des patientes qui envisagent une réduction mammaire ont un bonnet qui dépassent le bonnet D.
Les cas les plus courants de réduction mammaire sont des seins visiblement disproportionnés par rapport à la morphologie de la patiente, une poitrine affaissée, des douleurs au niveau de la région du dos en raison du poids trop important de la poitrine.

Visuel : © CC –  Allthefreestock

La douce nuit de Birds on a Wire au Quai – CDN d’Angers
Un programme russe d’envergure pour la Filarmonica Della Scala et Riccardo Chailly
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *