Théâtre

Un Lars von Trier secoué par Oscar Gómez Mata au Théâtre de la Bastille

Un Lars von Trier secoué par Oscar Gómez Mata au Théâtre de la Bastille

27 mars 2019 | PAR David Rofé-Sarfati

En adaptant au théâtre Le Direktør de Lars von Trier, Oscar Gómez Mata pourchasse le plaisir du jeu et du public.  Il  crée au Théâtre de la Bastille. une comédie turbulente et foutraque qui rend joyeux.

Lars von Trier proclamait la fin du Dogme 95 il y a plus de dix ans. Les films du mouvement vivent au théâtre désormais et c’est maintenant Le Direktør qui est porté sur scène. Oscar Gómez Mata installé en Suisse propose son écriture scénique habituelle faite d’adresse directe au public et de gesticulations. La pensée vient de surcroît dans une complicité joyeuse avec le public. 

Un homme cynique et lâche  se cache d’être le véritable patron d’une start-up bâtie grâce aux fonds et à l’aide d’amis qui sont devenus ses employés. En vue de la cession de son entreprise et du licenciement collectif à prévoir, il engage un acteur pour jouer son rôle et par voie de conséquence celui du patron voyou bouc émissaire. Or entraîné dans le tourbillon de la lutte sociale et de ses péripéties,  l’acteur se prend au jeu. 

La musique agressive et les gesticulations des personnages rompt avec le naturaliste du film. Le message de Lars von Trier est restituée par une nouvelle poésie du geste et une pleine implication des comédiens. Les comédiens comme sorti d’un nid de coucou entre fausse impro et ballet synchronisé sont formidables. Claire Deutsch est hilarante en dépressive, autant que Camille Mermet en lou ravie, Valeria Bertolotto en hystérique, Vincent Fontannaz en caractériel ou Aurélien Patouillard en idiot. Christian Geffroy Schlittler invente un  patron plus lâche que nature; David Godet un comédien désespérément  narcissique, L’acheteur étranger Pierre Banderet est une riante caricature, son traducteur est défendu par un Bastien Semenzato au fort pouvoir comique.

A l’époque des manifestations violentes et insurrectionnelles, cette satire sociale est un authentique bonheur de spectateur. Elle est le cirque qui parle du cirque de nos existences. A aller voir avec gourmandise et bonne humeur.

Le Direktør
D’après Direktøren for det hele de Lars von Trier
Mise en scène et adaptation : Oscar Gómez Mata

Du 12 mars au 4 avril à 20h,
relâche les dimanches et le
jeudi 14 mars

Durée 2h15

Théâtre de la Bastille

Direction Jean-Marie Hordé

76 rue de la Roquette 75011 Paris

Métro Bastille 01 43 57 42 14

Crédit Photos ©steeve iuncker-gomez

Infos pratiques

A la folie théâtre
Théâtre Italique
theatre_de_la_bastille

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *