Théâtre

« Pigments » de Nicolas Taffin à la Contrescarpe.

« Pigments » de Nicolas Taffin à la Contrescarpe.

18 décembre 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

Pigments se jouera au Festival Off d’Avignon 2017 à LA LUNA à 17H20.

Après son succès au Festival d’Avignon 2016, la comédie romantique de Nicolas Taffin poursuit sa route au Théâtre de la Contrescarpe. Une fois encore, le public est au rendez-vous.

13697049_405435372960065_8418569459166625465_n

Chloé est artiste-peintre, Nicolas est neurologue. Tous les deux s’aiment depuis quatre ans d’un amour sans nuages. Sauf que Chloe tombe amoureuse d’un autre, un peintre et le couple se sépare brutalement. Toute histoire d’amour se finit mal, c’est classique, sauf que Chloé dans un accident de voiture perd la mémoire. Elle sera amenée à reconstruire sa mémoire perdue avec l’aide de son médecin-neurologue, qui sera Nicolas, désormais inconnue d’elle. Son ancien compagnon tentera de la reconquérir.

La pièce est fabriquée comme une comédie romantique américaine. L’intrigue est aussi parfaite qu’invraisemblable et à la façon d’une bonne comédie romantique d’outre-Atlantique le talent de la proposition étayée par la qualité de la mise en scène et la finesse du jeu nous font adhérer à cet invraisemblable, et l’on va rire, pleurer, s’émouvoir pour cette histoire qui sans doute connaîtra une adaptation au cinéma.

La pièce est une bonne pièce de boulevard, une excellente pièce contemporaine et une parfaite pièce pour penser à ce qui fait le lien amoureux et pour élaborer ce qui reste d’évidence ou de construit, de naturel et de magique lorsque au sein d’un couple  la mémoire des événements vécus et des sensations ressenties disparaissent. Peut-on vivre deux coups de foudre avec la même personne? À la fin, savoureux paradoxe final, la chose oubliée est commémorée et le public quitte la salle après avoir ri constamment, et, c’est une comédie romantique, la larme à l’oeil.

visuel : photo officielle

Auteur : Nicolas Taffin
Artistes : Mathilde Moulinat, Nicolas Taffin
Metteur en scène : Elodie Wallace

Infos pratiques

Bibliothèque Publique d’Information (BPI) du Centre Pompidou
Petit Journal Montparnasse
comediecontrescarpe

One thought on “« Pigments » de Nicolas Taffin à la Contrescarpe.”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *