Théâtre
« Notre histoire », une pièce sur l’identité sous la forme d’une blague juive

« Notre histoire », une pièce sur l’identité sous la forme d’une blague juive

07 novembre 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Jana Klein et Stéphane Schoukroun ont écrit Notre Histoire, une pièce autobiographique entre fiction et réalité. Par leur sens de l’humour et par une malicieuse mise en scène ils ont construit un joli moment de théâtre et de réflexion. La pièce devait se créer au Théâtre Monfort ce mois novembre. Il faudra attendre le mois de mars 2021 pour la découvrir dans le même lieu.

 

Tout commence par un mariage. L’homme, devant la femme casse le verre, rituel du mariage Juif. Mais rien n’est si simple. Stéphane est Juif séfarade, Jana est allemande. Quand ils se sont rencontrés au festival d’Avignon, il la croyait Juive ashkénaze. Malgré, (ou peut être grâce à) ce quiproquo ils tombent amoureux. Ils vivent ainsi ensemble depuis 10 ans et ont une fille. Lorsque elle atteint ses 9 ans le couple de comédiens se confronte à la question des origines, de l’identité et écrit cette pièce.

La pièce ressemble à une séance de psychanalyse, ou plutôt à un psychodrame analytique autour des irrésolus dilemmes de la judéité, de la Shoah, de l’antisémitisme ou de l’accablante dette au peuple Juif et à l’origine. Ce couple est un pied de nez aussi drôle qu’édifiant à l’histoire moderne. Il auto-raconte une blague juive. La construction de l’intrigue ressemblerait parfois à une mauvaise fiction de la chaîne Arte, donneuse de leçon et culpabilisante ; on osera même déclarer que l’info selon laquelle  les enfants juifs ont déserté les écoles publiques en Seine Saint Denis n’est qu’une fake news. 

Toutefois, les deux auteurs échappent à cette optimiste bien-pensance et au long de ce périple auto biographique ils ont su éviter le piège des poncifs et des facilités. Rien n’est asséné ; tout est affronté. La construction fragmentaire du récit héberge avec tolérance et bienveillance les débats. Nous pouvons penser avec eux. Le dispositif scénique, une installation plastique composée de cailloux de bâches et de reliques, avec un hors champ innovant sous la forme d’une enceinte compagnon connectée Alexa d’Amazon garantit la déréalisation.

L’expérience du spectateur est avant tout comique. Les situations sont souvent irrésistibles (sans spoiler, indiquons que le Juif Schoukroun va se retrouver en Allemagne face à un four à pizza). Le Witz affleure à chaque anecdote. La pièce est émouvante car elle sait témoigner au plus prés d’une réalité tout en trompant son public par un procédé fictionnel efficace. Reste que parfois, fugitivement le vrai Stéphane s’oublie, quitte son personnage et donne à voir son amour sincère pour sa femme. Ces moments  sont comme un joli pourboire offert au spectateur!  

Une pièce universelle et drôle comme une blague juive.

 

 Notre histoire 

Conception, écriture et jeu : Stéphane SCHOUKROUN et Jana KLEIN 

Durée : 1H20

Crédit photo ©Christophe Raynaud de Lage

Cassiel Gaube : « Je souhaite laisser apparaitre la musicalité des corps »
« The Comey Rule » : récit minutieux d’une crise politique qui ne voulait pas en être une
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *