Théâtre
Les trois soeurs de Anton Tchékhov au Théâtre des Brunes

Les trois soeurs de Anton Tchékhov au Théâtre des Brunes

18 juillet 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Au OFF 2021, Alix Andréani montait les trois scénettes de la pièce de Rémi De Vos. Avec une mise en scène épurée elle restituait le texte et le rire. Elle nous revient cette année en complicité de Chloé Beaudet avec la création des Trois soeurs de Anton Tchekhov. Une fois encore elle dépoussière le geste pour notre bonheur. 

Le théâtre des Brunes au centre de la rue Thiers est un lieu accueillant pour les jeunes troupes et pour le public qui pourra déguster les cookies faits maison dans le vaste foyer avant d’entrer en salle. Il est de ces théâtres de passionnés qui construisent l’âme du OFF. Après des travaux il a ouvert cette année avec une nouvelle jauge agrandie.

Ceux qui ont créé Trois ruptures à la dernière édition, montent le destin de  Olga, Macha, Irina et de leur frère Andreï. Ils n’ont qu’un rêve : retourner vivre à Moscou. Ils n’ont qu’une vie : l’ennui.  Macha, mariée très jeune à un homme qu’elle n’admire plus, s’éprend d’un commandant ; Irina se voit demandée en mariage par son ami Touzenbach ; et Olga, l’aînée, rêve de trouver son futur mari et d’enfin accomplir son devoir…

Il faut vivre

La mise en scène vive et dynamique invite le spectateur à se concentrer sur le premier propos de Tchekhov : L’histoire de trois jeunes femmes épuisées sous le poids du patriarcat. Elles miment le bonheur, rêvent d’une autre vie. Elle font du bruit mais leur âme est vide et morose. 

Le rajeunissement du phrasé nous ouvre à une vision plus actuelle de la pièce si souvent montée dans un biais classique. Le premier cadeau que nous font Alix Andréani et Chloé Beaudet consiste à une contemporanéité qui emporte notre adhésion. On comprend ce il faut vivre, à la fois cicatrisation et malédiction.  Elles nous ouvrent une compréhension plus fine des empêchements intrinsèques de la condition de la femme, et de la position pathétique de l’homme. 

La pièce édifiante et joyeuse est à ne pas rater.  Les comédiens sont merveilleux. Un bravo appuyé à Louise Coq qui construit une inoubliable Irina. 

 

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

Les trois soeurs d’après Anton Tchekhov

Mise en scène Alix Andréani & Chloé Beaudet

Avec Alix Andréani, Chloé Beaudet, Louise Coq, Clément Durécu, Philippe Gray, François Piel-Julian, Pierre Thorrignac. Théâtre des Brunes, Durée 1h20

Visuel : Affiche 

Golovine, la danse dans tous ses états
Infantia, un jeune public émouvant
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture