Théâtre

« Les 4 Barbu(e)s : Le pari d’en rire », un cabaret déjanté et rafraîchissant

« Les 4 Barbu(e)s : Le pari d’en rire », un cabaret déjanté et rafraîchissant

09 mars 2020 | PAR Magali Sautreuil

Les 4 Barbues prennent le pari d’en rire sur scène ! Rire de quoi ? De notre monde qui ne tourne pas rond ! Extraverti, déjanté, drôle, angoissant et touchant, ce quatuor dresse un portrait corrosif de notre société, dans lequel chacun pourra se reconnaître.

Sur le plateau, ne vous attendez pas à découvrir Les 4 Barbus, ce groupe vocal français créé en 1938, mais leur alter ego féminin : Les 4 Barbues. Comme leurs homologues masculins, Danielle Bonito Sales, Caroline Fay, Dominique Glory et Sabine Venaruzzo ont pris le parti de rire de notre société et de ses travers en chanson !  

Chaque air qu’elles interprètent résonne avec les problèmes de notre temps (écologie, industrie pharmaceutique, fanatisme religieux, chômage, insécurité…). Mélange de classique (Ludwig van Beethoven, Frédéric Chopin, Gioachino Rossini, Camille Saint Saëns…) et de chansons populaires françaises (Pierre Dac, Les 4 Barbus, Boris Vian…), les musiques offrent un réel contraste entre le poids des mots, la beauté de la mélodie et la mise en scène absurde.

S’inspirant des tribunes des partis politiques et de leur verbiage, Les 4 Barbues nous livrent leur analyse musical de notre monde pour nous rallier à leur cause, celle de rire de tout, tant qu’on peut, chacun à sa manière, selon sa propre sensibilité, comme nos quatre comédiennes.

Si toutes sont vêtues d’une robe courte noire à bretelles, les quatre musiciennes ont en effet chacune une personnalité distincte, identifiée par une couleur différente et un instrument de musique : le rouge et la mélodica basse pour Sabine Venaruzzo, le bleu et le ukulélé pour Caroline Fay, le vert et la flûte traversière pour Danielle Bonito Sales et le violet et le piano pour Dominique Glory.

Sabine joue la cheffe de file autoritaire. Mais son autorité est souvent contestée par l’espiègle Caroline, une femme totalement désabusée par notre société. Cependant, en matière de direction, la pianiste Dominique Glory est sans nul doute celle qui a le dessus. Si elle accompagne ses acolytes au piano dans leur récital déjanté, elle s’en distingue par le fait qu’elle ne prend pas part physiquement à leurs jeux et que lorsqu’elle prend la parole au micro, telle une prédicatrice évangéliste, elle modifie complètement l’atmosphère sur scène, qui devient plus solennel. Danielle parvient également à insuffler par moment son propre tempo. La timide jeune femme, à l’accent allemand, nous révèle ses angoisses et sa fragilité de manière décousue et touchante. Même si son attitude est exagérée et qu’elle nous prête à sourire, ses inquiétudes font écho aux nôtres.    

Entre cabaret, prédication et réunion publique, le spectacle mêle toutes ces énergies pour nous libérer de nos angoisses. Tels quatre clowns, dont le nez rouge se serait transformé en ballon, Les 4 Barbues nous proposent une thérapie par le rire !

Les 4 Barbu(e)s : Le pari d’en rire, spectacle musical tout public mis en scène par Jean-Jacques Minazio, interprété par Danielle Bonito Sales (chant, jeu, flûte traversière), Caroline Fay (chant, jeu, ukulélé), Dominique Glory (piano, jeu, chant) et Sabine Venaruzzo (chant, jeu, mélodica basse), présenté à Paris, à la Divine Comédie, du 19 janvier au 8 mars 2020, tous les dimanches, à 15 h 30 et à 20h et au théâtre de l’Alizé durant le festival off d’Avignon, du 3 au 26 juillet 2020, à 19h. Durée : 70 minutes.

Retrouvez l’actualité de la compagnie Une Petite Voix m’a dit sur son site Internet (ici) et du spectacle Les 4 Barbu(e)s : le pari d’en rire sur sa page Facebook (ici).

Visuel : Affiche officielle.

La playlist en quasi hip hop
La nostalgie joyeuse d’être de ces « Eternels idiots »
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *