Théâtre
« L’amour dans tous ses États » à la Gaité Montparnasse.

« L’amour dans tous ses États » à la Gaité Montparnasse.

10 novembre 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

De non-dits en attentes, en passant par les blessures du passé, le « psychanalyste » Guy Corneau réussira-t-il, avec l’aide du public, à démêler l’imbroglio qu’ont tissé ces personnages très attachants et drôles, et à donner une issue favorable à leur couple ? Une véritable séance de psy en live et en groupe !

 

Psychanalyste jungien canadien, conférencier et animateur de groupe de paroles Guy Corneau enfile le costume d’auteur et acteur de théâtre. La pièce se veut ludique et interactive et aborde un sujet universel : l’Amour en tant que ce qu’il produit au sein du couple douleurs et dépits.

Une rencontre virtuelle sur Internet se concrétise par un « date », tel est le point de départ de la pièce. Nous assistons de scène en scène aux aléas de la vie de couple, en embuscade le psy aidé par le public pour détricoter et rincer les conflits.

L’amour dans tous ses états est un divertissement plutôt qu’une pièce et que l’on soit en couple ou célibataire, on sort de ce spectacle enthousiasmant et sympathique comme averti. Entre les scènes de vie de couple, très bien interprétées par deux comédiens attachants, Guy Corneau interpelle le public qui en l’aidant à analyser les comportements  participe au groupe de thérapie.

Le public bon enfant rit beaucoup, réagit souvent dans cette sorte de reality show. Et au milieu de fausses improvisations des comédiens la salle s’anime.

Chacun aura passé un bon moment d’humanité de rire et de réflexion, sauf toutefois les psychanalystes qui découvriront ce qu’est devenu en débarquant en Amérique de pauvre et de simpliste la théorie de Jung, lui qui dèjà n’aurait jamais dû coucher avec sa patiente et rater ainsi cette notion inventée par elle de pulsion de mort.

Un bon moment de rigolade à ne pas manquer donc,  au frais de la psychanalyse.

Crédit Photos Fabienne Rappeneau

Auteur : Guy Corneau, Danielle Proulx, Camille Bardery
Artistes : Guy Corneau, Camille Bardery, Hervé Pauchon
Metteur en scène : Victoire Theismann

Infos pratiques

Opéra National de Lorraine
Bibliothèque Robert Desnos
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *