Théâtre

La Mousson d’Été accueille  l’hilarante pièce belge DESPERADO

La Mousson d’Été accueille l’hilarante pièce belge DESPERADO

25 août 2019 | PAR David Rofé-Sarfati

On connaissait le film Desperado avec Antonio Banderas, on se souviendra désormais de la pièce décalée des compagnies belges Enervé et Tristero. Quatre cow boys s’y disputent, y ferraillent et livrent une intimité sans pudeur dans une comédie analogique du monde moderne. Au milieu des rires du public se dévoilent le pitoyable et attendrissant homme moderne.

La mousson d’été reçoit chaque année autour de la programmation inédite quelques pièces en tournée, contributives de l’esprit d’innovation du festival et de ce qu’il veut être la photographie d’un actuel du théâtre contemporain. Desperado, ce sont quatre amis qui se retrouvent chaque week-end, entre hommes, pour renouer avec leur masculinité. Ces quatre cowboys improbables car caricaturaux se tiennent debout sur un terrain vague éclairé par des phares de voiture; ils veulent régler leur compte, les comptes. Les quatre hommes vont se révéler ordinaires et furieusement contemporains. À ce comptoir de café imaginaire, ils ressassent entre eux  un  quotidien englué dans la monotonie et les convenances. Il ne se passe presque rien. La confrontation entre les personnages se transformera lentement en une réunion de  cohésion de groupe puis en un groupe pseudo thérapeutique au sein duquel va se déverser dans un débordement pathétique, mais comique les conflits intimes, les traumas secrets. La langue de bois se fissure pour laisser s’échapper les malheurs les rancoeurs les aveux et les souffrances de chacun.

C’est drôle cependant qu’il y ait un arrière-fond tragique. L’homme moderne a perdu de sa superbe et de ses certitudes. Névrosé il se confronte aux problèmes conjugaux, aux trahisons des épouses en miroir aux déloyautés et hypocrisies de la sphère professionnelle. Ceux qui se rêvent héros du Far West ont vu l’héroïsme abandonner leur quotidien. Pleins de désillusion, ces  losers magnifiques, si proches de nous font rire aux larmes, et en même temps nous bouleversent.

Desperado est un texte du duo comique néerlandais Ton Kas & Willem De Wolf. Pour la première fois traduit en français et présenté ici par les deux compagnies bruxelloises Énervé et Tristero, le spectacle sera ensuite en  tournée:

08/10 : BOZAR Midis du Théâtre Brussels (BE)
10/10: La Piscine (Univ. Littoral-Côte d’Opale) Dunkerque (FR)
17/10 : Centre Culturel Wanze Wanze (BE)
19/10 : Centre Culturel Chênée Chênée
26/10 : Boabop Théâtre Vieusart (BE)
06/12: Archipel 19 Berchem-St-Agathe (BE)
12 > 19/12 : Théâtre Varia Brussel (BE)

 

DESPERADO

AVEC Youri Dirkx, Eno Krojanker, Hervé Piron, Peter Vandenbempt

TRADUCTION FRANÇAISE, MISE EN SCÈNE Enervé, Tristero

Crédit Photos © Alice Piemme

La Mousson d’Été accueille l’islandais Tyrfingur Tyrfingsson pour « Bleus », Interview.
Rock en Seine 2019 : un deuxième jour dans les îles et la JUNGLE
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *