Théâtre
La joie de Pippo Delbono au FAB

La joie de Pippo Delbono au FAB

11 octobre 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Dans le Cadre du FAB, au TNBA, Théâtre National de Bordeaux Aquitaine de Catherine Marnas, Pippo Delbonno propose le spectacle La Gioia,  une célébration sous la forme d’un opéra forain, de Bobò, son acteur fétiche décédé récemment. Le public émerveillé en redemande.

Créé en 2016, le FAB, Festival international des Arts de Bordeaux Métropole se veut un festival pluridisciplinaire défendant les écritures contemporaines. Il est ainsi une fenêtre sur l’actualité artistique internationale ; on y découvre performance, danse, théâtre, musique ou arts visuel. Si les troupes étrangères sont plus rares suite au ralentissement des vols internationaux, les pièces nombreuses se produisent dans le respect des mesures sanitaires et le public, masqué, remplit les salles. Durant trois semaines, il investit autant les lieux de spectacles que l’espace public de Bordeaux et sa Métropole.

Le FAB entend sortir des sentiers battus et être là où on ne l’attend pas pour mieux toucher, surprendre et émouvoir. Il consacre les démarches hybrides et inclassables. Et qui mieux que Pippo Delbono sait appuyer ce trait. Acteurmetteur en scène et réalisateur italien, il est une des grandes figures de la scène théâtrale contemporaine. Celui qui  a collaboré avec Pina Bausch défend un théâtre résolument populaire et profondément humain ; il fait la part belle aux différences et au disharmonieux. 

Un hommage à Bobo

La Gioia se veut réminiscence de Bobò disparu en février 2019 et que Delbono avait rencontré en travaillant dans un hôpital psychiatrique d’Aversa, en Italie. Sourd, muet, microcéphale (croissance anormalement faible de la boîte crânienne et du cerveau qui se double d’un trouble grave du neurodéveloppement et se traduit par une moindre espérance de vie et un déficit cognitif.) Bobò était devenu un comédien central de la compagnie de Pippo Delbono. Son deuil se devait d’être une consécration de l’humanité. Le metteur en scène nous invite à partager le rêve l’instant d’un spectacle, de retrouver la joie sans Bobò, la retrouver avec sa voix, des éléments, des choses qui continuent d’exister…    

La joie est ce qui reste lorsque l’amour percute la chair.

Dirigeant depuis le plateau ses interprètes farfelus, felliniens  … inoubliables, Pippo Delbono orchestre un opéra d’images, de lumières, de danses, de musique et de fleurs. La destination est la joie, mais la joie ne se commande pas, ne s’invente pas et ne se rencontre qu’à l’improviste lorsque l’amour colonise les corps. La Gioia a ainsi cette beauté absurde qu’ont les quêtes improbables. Les tableaux enferment une débordante force poétique, ils sont splendides. Défilent devant nous des personnages sortis tout droit d’une Cinecitta abandonnée. Parfois nous rencontrons Bobò, parfois nous rencontrons la joie elle-même, résidu de surcroit d’un spectacle enchanté.

Le public, transporté, applaudit dans une longue standing ovation.

La Gioia, de Pippo Delbono, Avec : Dolly Albertin, Gianluca Ballarè, Margherita Clemente, Pippo Delbono, Ilaria Distante,  Simone Goggiano, Mario Intruglio, Nelson Lariccia, Gianni Parenti, Pepe Robledo, Grazia Spinella et avec la voix de Bobò • Composition florale : Thierry Boutemy • Musiques : Pippo Delbono, Antoine Bataille, Nicola Toscano et de compositeurs variés • Création lumières : Orlando Bolognesi • Régisseur :  Alejandro Zamora · Son : Matteo Braglia • Costumes : Elena Giampaoli • Chef machiniste : Enrico Zucchelli • Responsable de production : Alessandra Vinanti • Organisation : Silvia Cassanelli • Directeur technique : Fabio Sajiz • Administratrice de compagnie  : Laura Favero Fransos

Crédit Photo : Lucia del Pia

Secrets de beauté, l’esthétique féminine japonaise dévoilée par les estampes
Le prix Marcel Duchamp d’art contemporain célèbre ses vingt-ans au Centre Pompidou
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *