Théâtre

« Je danserai pour toi », entrez dans le rythme au théâtre de l’Essaïon à Paris jusqu’au 12 novembre 2016 !

« Je danserai pour toi », entrez dans le rythme au théâtre de l’Essaïon à Paris jusqu’au 12 novembre 2016 !

21 octobre 2016 | PAR Magali Sautreuil

Depuis le 8 septembre dernier, Sophie Galitzine, alias Louison, bat la mesure au théâtre de l’Essaïon à Paris. Seule en scène, elle nous livre un spectacle non seulement drôle, pêchu et dynamique, mais qui nous amène aussi à des réflexions métaphysiques. Un cocktail détonnant et fort étrange, à consommer sans modération !

Sophie incarne Louison. Louison est une danseuse, une comédienne, une mondaine, une Parisienne, une femme qui croque la vie par les deux bouts, une femme qui cherche à combler par tous les moyens le vide de sa vie, une femme qui a peur de se retrouver seule face à elle-même. Cette femme à l’apparence décontractée, « pas coiffée genre sortie du plumard », habillée comme un professeur de yoga avec un débardeur et un sarouel blancs, va connaître une révélation qui va bouleverser sa vie.

La mort de son père est l’élément déclencheur de sa prise de conscience, un père qui n’a pas forcément été à la hauteur mais qui lui manque horriblement. D’ailleurs, sur scène, elle entend la voix du Père, de son père. Elle le cherche ce père, elle se cherche. Elle part en quête du sens de la vraie vie et de la foi. Ses rencontres vont l’amener à entrer au couvent, à se retirer pendant un temps du monde pour pouvoir se retrouver, se reconnecter à son corps car la « religion chrétienne est une religion du corps. Tout l’Évangile n’est que rythme et souffle ». Ainsi armée, Louison, « la lumière du Christ dans les yeux », va pouvoir de nouveau affronter la vie.

Au début, on se demande, avec appréhension, à quel spectacle on va encore assister. Mais rapidement, on se laisse emporter par l’énergie de Sophie. À la manière d’une prof de Feng-shui, elle redistribue tout au long du spectacle l’aménagement de la scène, s’amuse avec les rideaux, avec les bougies, saute partout, danse, se met en mouvement, se cambre avec une souplesse de félin… Cette énergie, on la retrouve dans la puissance de son verbatim et de sa voix !

Ce décor de déménagement prend place au sein de la salle voûtée en pierre du théâtre de l’Essaïon. Le cadre se prête à merveille aux différentes facettes du spectacle. Cette voûte en pierre peut en effet évoquer une vieille abbaye et la vie ecclésiale, mais aussi une cave à vins et les soirées mondaines.

Par contre, si le cadre est sympathique, le confort est fruste. Pour profiter pleinement du spectacle, nous vous conseillons de vous installer au premier rang pour pouvoir étendre vos jambes et vers le mur pour pouvoir vos adosser.

Ce n’est donc pas pour le confort que vous viendrez voir « Je danserai pour toi », mais pour Sophie Galitzine, une comédienne et danseuse qui a de l’énergie à revendre, mais qui sait mesurer son jeu. Elle nous livre avec ce spectacle une tranche de vie, avec ses moments tendres, ses moments angoissants, incertains, mais drôles aussi. À noter également le final, qui est de toute beauté. D’ailleurs, si vous aimez l’art et le peintre Georges de la Tour, vous retrouverez dans Louison la figure de Madeleine éclairée par une bougie.

Informations techniques :

Scénario : Sophie Galitzine (avec la complicité de Jean Franco)

Mise en scène : Violaine Arsac

Assistant à la mise en scène et Chorégraphe : Stéphane Vernier

Distribution : Sophie Galitzine

Durée : 70 minutes

Infos pratiques

Théâtre de l’Essaïon
Théâtre & Café d’Edgar
essaion

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *