Théâtre
« J’ai de la chance » de Laurence Masliah : hommage d’une petite-fille à sa grand mère enfant cachée et résistante au Lucernaire

« J’ai de la chance » de Laurence Masliah : hommage d’une petite-fille à sa grand mère enfant cachée et résistante au Lucernaire

31 octobre 2013 | PAR Yaël Hirsch

 

 

 

Formée par Michel Bouquet, Laurence Masliah a joué avec les plus grands et notamment côté ciné Godard ou Wargnier. Elle a pris deux ans pour écrire une pièce de théâtre sur sa grand-mère, Germaine, adolescente juive cachée dans le Sud-Ouest de la France pendant la Guerre et adulte fanatique de couture et de mots. Une pièce qui avait été montrée pour la première fois avec émotion lors du week-end de la cérémonie qui dévoilait la plaque honorant les « Jutes parmi les nations » à Moissac, là où Germaine a résidé parmi les troupes de Chatta et Bouli Simon, avant de devenir agent de liaison. Un beau one woman show, où deux voix parlent de transmissions et ceux, même après que la mémoire se mette à flancher.

[rating=3.5]

Ce mercredi 30 octobre à 19h00 le paradis faisait salle comble pour la première de « J’ai de la chance ». Rousse incandescente, tour à tour jeune et fougueuse « (Na)Tasha », la petite fille et facétieuse et non moins fougueuse Germaine, la grand-mère, la comédienne a fait revivre avec amour et émotion une femme coquette, précise sur les mots, même quant ils s’échappent à cause d’une maladie qu’elle ne veut pas nommer, et pleine d’allant.

Dans une scénographie simple et efficace (une table de travail étalée) et mise en scène avec authenticité par Patrick Haggiag, Laurence Masliah raconte l’histoire familiale telle que ses parents l’ont transmise à l’historienne de la maison d’enfants juifs de Moissac, Catherine Lewertovksy, et parvient à la faire résonner avec la grande Histoire.Avec en sous-texte une pièce du grand théâtre français, « J’ai de al chance » est une véritable performance sur l’âge, la vivacité des souvenirs et l’amour de la langue française.

« J’ai de la chance » de et avec Laurence Masliah , mise en scène : Patrick Haggiag, durée : 1h15, Lucernaire, production et diffusion : en votre compagnie , du mardi au samedi à 19h

visuel : affiche de la pièce et photo (c) Nathaniel Baruch

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
theatre_du_lucernaire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *