Spectacles
Discussion avec DS : un véritable enchantement

Discussion avec DS : un véritable enchantement

11 novembre 2022 | PAR Julie Viers

Dans la salle Christian-Bérard du théâtre de l’Athénée Louis Jouvet de jeunes créations sont jouées depuis la rentrée. Après Rembobiner que nous avions adoré, voici Discussion avec DS. Conçue, écrite et mise en scène par Raphaëlle Rousseau cette pièce d’une heure est un véritable enchantement !

Discussion avec une déesse 

DS c’est Delphine Seyrig, c’est une déesse du cinéma. Tout le monde admire sa voix, sa gestuelle et notamment Raphaëlle Rousseau. Loin d’être une pièce biographique, ce spectacle est un véritable dialogue entre les deux actrices. Certes la jeune comédienne prend place dans une sorte de mausolée à la gloire de l’actrice de Marienbad mais le dialogue entre les deux est dès plus ordinaire. Tout commence par une note vocale laissée sur le téléphone de DS. Raphaëlle Rousseau lui raconte sa journée, ses problèmes, … C’est une véritable discussion qui s’ouvre ponctuée de nombreuses blagues et anecdotes. 

Discussion avec DS

Discuter de tout et de rien avec l’icône du cinéma français

Il sera question de fantômes, de solitude et de la mort mais aussi de ce que c’est qu’être une artiste, d’auditions, d’identité des femmes,… À un moment on se dit : mince, ça aurait été bien d’entendre Delphine Seyrig aborder des sujets qui résonnent avec l’actualité. Notre voeu est exaucé : il est question d’avortement, de choix, de militantisme … Seront aussi mentionnés Chantal Akerman, Margueritte Duras, Alain Resnais, François Truffaut notamment pour Baisers volés et cette tirade où elle explique à Antoine Doinel qu’elle n’est pas une apparition. 

Discussion avec DS

Delphine Seyrig, une apparition

Ce soir, dans la petite salle Christian-Bérard, Delphine Seyrig était là. Tout d’abord à travers des enregistrements d’interview qu’elle avait donné. Tout un travail est fait autour du son qui est plus ou moins loins, plus ou moins proche. Ce travail sur le son, sur la voix s’accompagne d’un travail sur les silences. Raphaëlle Rousseau joue aussi très bien les silences qui sont parfois comiques, parfois inquiétants, parfois dérangeants. À cela s’ajoute un travail sur la lumière rondement mené. Des noirs absolus, des apparitions lumineuses, des déplacements de lumière en concomitance des déplacements sonores.

Discussions avec DS est un spectacle total qui s’accompagne de l’apparition de celle qu’on attendait. Sur scène, Delphine Seyrig est là. Elle parle, joue, chante, rit, fume devant nous. Delphine Seyrig est belle et distinguée comme on l’aime. Elle porte une robe noire à sequins, des talon hauts, un boa en plumes noires et des cheveux blancs. Et voilà, une heure riche en émotion où notre chemin à croisé le souvenir d’une icône et les débuts d’une grande actrice. 

 

Si vous aussi vous voulez applaudir Raphaëlle Rousseau et Delphine Seyrig, rendez-vous au théâtre de l’Athénée Louis Jouvet jusqu’au 20 novembre 2022. 

 

Visuels :  © India Lange

Infos pratiques

Théâtre de la Ville
Le Festival de la Bd de Bastia
Avatar photo
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration