Théâtre
Désordres, une pièce puzzle sur le couple à la Manufacture des Abbesses

Désordres, une pièce puzzle sur le couple à la Manufacture des Abbesses

30 septembre 2020 | PAR Geraldine Elbaz


Mise en scène par Swan Demarsan, la pièce Désordres écrite par Yamina Hadjaoui met en lumière un couple de quarantenaires pétris de doutes, vibrants d’émotions et tiraillés entre leurs rêves et la réalité. Jusqu’au 11 octobre 2020 à la Manufacture des Abbesses.

Sarah (Oriane Blin) et Thomas (Boris Khalvadjian) sont ensemble depuis 15 ans. Ils s’aiment et sont tous les deux investis dans leurs carrières respectives : elle est responsable juridique dans une grosse boîte et lui, patron d’une concession auto. Ces deux cadres dynamiques parisiens forment un couple « réussi », ils ont trouvé leur équilibre entre vie professionnelle et personnelle jusqu’au jour où… le désir d’un enfant va tout faire basculer…

Qu’est-ce qu’un couple « réussi » finalement ?

« La vérité c’est qu’on est incapable de communiquer dès qu’il n’y a personne pour nous observer. »

La pièce explore avec ingéniosité les rouages du couple moderne et passe à la loupe les sentiments parfois ambivalents des protagonistes.

Le spectateur est totalement embarqué dans l’histoire et vit les émotions et questionnements de ce couple à la dérive, les ressent, les partage aussi. Le public devient une véritable caisse de résonance émotionnelle et les sentiments joués sur scène nous font vibrer.

Grâce à une mise en scène élégante et bien rythmée, magnifiée par un subtil jeu de lumières, toute la place est laissée à la partition des comédiens.

Le décor est volontairement épuré : trois chaises blanches suffisent à recréer un univers, elles s’imbriquent au fil des scènes, notre imagination fera le reste.

L’écriture axée sur les dialogues et monologues intérieurs est fluide, sensible, vraie et fait écho au couple tant dans son intimité que dans son universalité.

Désordres… émotionnels, amoureux, temporels aussi car la structure narrative déroute et le spectateur devra reconstituer le puzzle de l’histoire.

Et cerise sur le gâteau : Nina Simone en guise d’illustration musicale.

 

Photos : (c) Caroline Bottaro

Désordres
De Yamina Hadjaoui
Avec Oriane Blin et Boris Khalvadjian
A la Manufacture des Abbesses
Jusqu’au 11 octobre 2020

« Les Apparences » de Marc Fitoussi : mensonges et faux-semblants à Vienne
« On a le temps pour nous », le film qui parle de l’engagement politique du rappeur burkinabé Smockey !
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *