Théâtre
Current Location au T2G : Okada entre psychologie et ésotérisme

Current Location au T2G : Okada entre psychologie et ésotérisme

18 octobre 2013 | PAR Sandra Bernard

 

 

Dans le cadre du festival d’automne, le théâtre de Gennevilliers accueille une nouvelle fois le metteur en scène Toshiki Okada avec sa nouvelle pièce Current Location, à la limite de la science fiction et de la fable psychologique.

Un petit village perdu dans la montage, au bord d’un grand lac où les habitants mènent une vie paisible jusqu’au jour où la rumeur d’un grand malheur imminent commence à se répandre, rappelant une ancienne prophétie. Peu a peu, la rumeur d’une malédiction menaçant le village crée une scission entre les habitants du lieu. Certains cherchant à quitter le village, d’autres refusant cette malédiction et sa menace. Les esprits se confrontent et la peur s’insinue. Après les disparitions mystérieuses, des phénomènes étranges se produisent autour du lac. Mais jusqu’où cette étrange histoire et ses protagonistes vont ils aller ?

Sur scène, sept femmes au jeu tout en retenu évoluent dans un décor élaboré fait de tables et de chaises. Chacune incarne un sentiment différent peur, folie, dénégation, fatalisme, etc. Dans ce lieu reculé, autarcique et de plus en plus glauque, c’est une violence sourde qui s’offre au regard des spectateurs. Des ellipses et des silences, si importants dans la culture japonaise, ponctuent le récit, offrant une narration fragmentaire où l’imagination prend le dessus. Le mystère est finalement moins important que les réactions, puisque finalement la plus grande menace ne serait-elle pas la rumeur elle-même ? Cette folie humaine, confrontée à la nature et aux évènements étranges qui se produisent dans ce village, n’est autre que l’évocation de la catastrophe du 11 mars 2011 et du péril que fait peser la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi sur la région, déversant un mal invisible et insidieux dans les contrées alentours, obligeant les populations à fuir. Mais certains s’y refusent, l’ancrage à la terre et la confiance dans les communiqués rassurants des autorités les confortant.

Les jeux de lumières et la musique soutiennent le déroulé de l’histoire, conférant à la mise en scène un aspect presque cinématographique. L’auteur, sans jamais porter de jugement sur les protagonistes, semble se plaire à laisser libre cours à l’imagination du public.

Curent location est une pièce forte qui déroute, mais également une œuvre très originale qui mérite le détour pour tout ceux lassés des pièces clés en main, à seule portée récréative, car si le spectateur a toute latitude d’interprétation, il lui faudra se concentrer…

Visuel : Photographies officielles

Page sur le site du théâtre

Informations pratiques :

Théâtre de Gennevilliers  41 avenue des Grésillons 92230 Gennevilliers

Standard + 33 [0]1 41 32 26 10

  • Accès Métro Ligne [13 ] direction Asnières-Gennevilliers, Station Gabriel Péri [à 15 mn de Place de Clichy] Sortie [1] puis suivre les flèches rayées rouges et blanches de Daniel Buren
  • Accès Bus Ligne [54] direction Gabriel Péri ; arrêt Place Voltaire
  • Accès voiture – Depuis Paris – Porte de Clichy : Direction Clichy-centre. Tourner immédiatement à gauche après le Pont de Clichy, direction Asnières-centre, puis la première à droite, direction Place Voltaire puis encore la première à droite, avenue  des Grésillons.  – Depuis l’A 86, sortie n° 5 direction Asnières / Gennevilliers-centre / Gennevilliers le Luth.

Parking payant gardé à proximité.

Durée : 1h 40. Spectacle en japonais surtitré en français.

Tarifs : 6 (Bénéficiaires du RSA, Moins de 12 ans), 9 (Résidents de Gennevilliers, Asnières et Clichy, Groupes scolaires), 12(Moins de 30 ans, étudiants, intermittents, demandeurs d’emploi, handicapés, adhérents à la Maison des artistes), 15 (Seniors, résidents du 92, éducation nationale), 24€ (Plein tarif)

Infos pratiques

sevres espace loisirs
Théâtre le Funambule
theatre_de_gennevilliers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *