Théâtre

Axel Lattuada : « Il faut sortir de la culpabilité de l’imperfection. »

Axel Lattuada : « Il faut sortir de la culpabilité de l’imperfection. »

24 décembre 2019 | PAR Geraldine Elbaz

Et tout le monde s’en fout, le spectacle a affiché complet en 2019 à la Comédie des Boulevards, et le spectacle sera en tournée en 2020. Nous avons eu envie d’en savoir plus sur Axel Lattuada. Qui est le garçon qui se cache derrière la webserie à 82 millions de vues ?

Quelles qualités recherchez-vous chez l’autre? 

L’humilité et l’écoute.

Quelle est votre idée du bonheur?
Être capable de voir ce qui est présent et l’apprécier.

Si vous n’étiez pas vous, qui aimeriez-vous être?
Personne, j’adore être qui je suis. J’adore être imparfait, me planter, apprendre, évoluer, même si parfois ça fait souffrir. Je n’ai pas de raisons de me plaindre et j’ai l’impression que c’est un devoir d’être reconnaissant. Tout va bien, je suis en bonne santé, je vis de ma passion.

Quelle est votre devise?
Pour aller mieux, le monde n’a pas besoin de quelques personnes qui font les choses parfaitement mais de plein de gens qui essaient de les faire, même si c’est imparfait. Il faut sortir de la culpabilité de l’imperfection. C’est en se plantant qu’on apprend finalement.

Comment vous est venue l’idée de créer ce spectacle?
Comme beaucoup de projets émergés après nos vidéos, ce n’est pas venu de nous. Nous avons été contactés par des producteurs pour faire un spectacle. Il y a deux ans, j’ai reçu un sms de Pierre-Alexandre Vertadier (Décibels Productions), producteur de Johnny Halliday, me disant qu’il aimait nos vidéos et me proposant de l’aide pour monter un spectacle. C’est parti comme ça.

Quels sont vos projets pour 2020?
On a une saison 4 (de la web-série)qui est sûre, une tournée avec le spectacle et puis une ou deux nouvelles séries pour lesquelles on attend les subventions, c’est en cours.
On a aussi un projet TV et on prépare depuis 3 ans un long métrage.
On essaie surtout de se renouveler, d’être là où on ne nous attend pas et de ne pas se reposer sur ses acquis. On essaie de tout faire avec nos tripes! 

Visuel : © Laurent Sigwald

Et tout le monde s’en fout, le spectacle
Tournée en 2020 et de nouvelles dates à l’Européen en juin 2020.
Durée : 1h15

Et tout le monde s’en fout… mais toute la culture en parle!
Benni, de Nora Fingscheidt, prix du public aux Arcs Film Festival
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *