Théâtre

Audrey Dana met en scène une enfance indocile au Théâtre des Mathurins

Audrey Dana met en scène une enfance indocile au Théâtre des Mathurins

06 septembre 2017 | PAR Yaël Hirsch

Alors qu’on ne l’avait pas vue sur les planches depuis Ring (lire notre article), Audrey Dana, la comédienne et réalisatrice de Sous les Jupes des filles et Si j’étais un homme est sur la scène du Théâtre des Mathurins pour une pièce qu’elle a écrite et qu’elle interprète seule, aux côtés d’une batteuse. A fleur de peau et d’inspiration biographique, Indociles est un mot d’ordre et une performance touchante.

[rating=4]

A l’aune du bruit assourdissant de la batterie, ce n’est pas à une gentille confidence de nana que nous convie Audrey Dana avec Indocile. Toute de noire vécue, sous ses longs cheveux tenus en queue de cheval, elle repeint de mots et de cris les années interminables d’attente de l’enfance, pour une petite fille qui voulait devenir artiste. Entre un père aussi absent que plein de préceptes et une mère aussi droguée que dépressive, enfermée dans le domaine de Beauce où les enfants de la DASS sont les locataires de la mère neurasthénique, la petite « indocile » tope la main du père et passera le bac avant de s’adonner à a passion soufflée par sa sœur : la peinture. Ce faisant, plusieurs personnages hantent les chemins un peu étroits d’une enfance assez mornes : il y a le photographe libidineux, la voisine battue par son mari, la milfe, et la jeune taggeuse désespérée… En tout, entre saut, danse, cris et susurrements, Audrey Dana interprète 14 personnages, certains très réussis et marquants, d’autres peut-être un peu étouffés par la rage de la batterie. Lumineuse, irradiante et aussi parfois convulsive, l’actrice est belle d’une histoire à transmettre, de flammes à revivifier. Avec des idées de mise en scène jolies et simples (des voix off exceptionnelles pour figurer des injonctions contradictoires, de la poudre libre et colorée pour symboliser la peinture…) Indociles est le contraire d’un divertissement : c’est beau, avec des mots qui résonnent fort et même un peu âpres. Amis des sketchs légers en quête d’un one woman show girlie, passez votre chemin, amateurs de drames familiaux qui prennent aux tripes, foncez voir Audrey Dana sur scène tous les soirs du mardi au samedi à 19h….

Indociles, écrit et mis en scène par Murielle Magellan et Audrey Dana.
Avec Audrey Dana, Création musicale : Lucie Antunes, Scénographie : Antoine Py, Chorégraphies : Karine Briançon, Lumières : Christophe Offenstein, Assistante à la mise en scène : Malika Birouk, Durée : 1h20.

visuel : affiche du spectacle

[BERLIN/TANZ IM AUGUST] „About Kazuo Ohno“, l’hommage en clown triste de Takao Kawagushi à l’icône du Butoh
Gagnez 10 x 2 places pour le premier épisode d’Yvette, Yvette, Yvette ! (le28 sept. à 20h30 au Théâtre du Soleil)
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *