Théâtre
A la rencontre d’Albert Cohen et de Mangeclous

A la rencontre d’Albert Cohen et de Mangeclous

28 novembre 2021 | PAR Ilan Lévy

Mangeclous, le chef d’œuvre d’Albert Cohen trop rarement joué au théâtre, sera sur les planches en janvier à Oullins. Une pièce entre humour, poésie et actualité, mise en scène par le talentueux Olivier Borle.

L’œuvre d’Albert Cohen au théâtre Renaissance à Oullins, proche de Lyon

Albert Cohen fut l’un des plus grands écrivains du XXème siècle. Natif de Grèce, il passe par la France avant de s’installer en Suisse. Au soir de sa vie, dans les années 70, grâce notamment à l’émission mythique Apostrophe, il entre dans le panthéon de la littérature pour l’éternité.
Ses romans « Belle du seigneur », « Les valeureux », « Solal » sont devenus des références lus et relus de part le monde.

Une magnifique adaptation théâtrale

Après sa mort, son œuvre fut peu jouée. Il faut tout le talent d’Olivier Borle et de sa compagnie Théâtre Oblique pour mettre en scène l’inimitable et impayable Mangeclous.
L’action se déroule dans les années trente, sur l’île grecque de Céphalonie, à Marseille et à Genève, suivant en cela le parcours de l’auteur. Mangeclous, celui qui aurait mangé des clous enfants, est un faux et truculent avocat à l’appétit féroce et surtout un très beau parleur. Sur scène, il raconte l’histoire des Valeureux, ses cinq fantasques cousins juifs de Céphalonie. À leur tête : Mangeclous, ardent, sardonique, tuberculeux. Ils reçoivent un jour un mystérieux télégramme codé qui les invite à se rendre à Genève en quête d’un trésor.

L’aventure commence

Les Valeureux comprennent que le message est envoyé par Solal, leur neveu, qui est devenu Sous- Secrétaire Général de la Société des Nations. Ils s’embarquent alors vers l’Europe, et après une halte à Marseille, ils découvrent Genève. Après plusieurs péripéties, ils retrouvent Solal. Celui-ci est dépressif, frappé d’amour pour une jeune femme, Ariane, qui est l’épouse d’un de ses subalternes, Adrien Deume. Solal est sur le point de se déclarer quand le livre s’achève.
Belle du Seigneur raconte la suite immédiate puis le destin tragique du trio amoureux que forment Ariane, Solal et Adrien.

Une ambiance magique

Décor, musique, scénographie participent pleinement à la mise en scène de chef d’œuvre de la littérature contemporaine. La pièce aborde avec tendresse et humour le destin de ces immigrés partis conquérir le monde dans les années 30 entre choc des cultures et amour de l’Europe. Olivier Borle s’empare avec brio d’un roman riche, drôle, vivant, insolent et féroce ; ses personnages reflètent les différentes facettes d’une humanité triomphante pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Mangeclous
jeudi 13 janvier 2022 – 20:00
vendredi 14 janvier 2022 – 20:00
samedi 15 janvier 2022 – 19:00
Durée estimée : 3h avec entracte | Conseillé dès 12 ans
Théâtre La Renaissance
7 rue Orsel
69 600 Oullins (Métro ligne B depuis Lyon, Gare d’Oullins)

En tournée
4 février au Théâtre du Parc (Andrézieux-Bouthéon)
12 Février au Théâtre Jean Vilar (Bourgoin Jallieu)
19 Mars au Toboggan (Décines)

Visuel : Julie Chercki

Entretien avec Benjamin Levy, directeur musical de l’Orchestre de Cannes : « Nous prenons en compte notre public tel qu’il est réellement »
Anéantis de Sarah Kane à la Comédie Francaise : un gâchis
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture