Spectacles
[Interview] Geoffroy Jourdain, co-directeur de La Pop

[Interview] Geoffroy Jourdain, co-directeur de La Pop

21 novembre 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Il y a quelques jours, Toute La Culture découvrait La Pop, cette péniche amarrée dans le XIXe à l’occasion du très bea Kaddish de Allen Ginsberg mis en scène et joué par l’éblouissant Arthur Nauzyciel. On a eu évidement envie d’en savoir plus sur ce lieu hybride et génial. Interview de son co-directeur, Geoffroy Jourdain.

15-02-11-portraits-peniche-opera-alex-bonnemaison-10-sur-16

Parlez moi de l’envie qui a donné naissance à ce lieu, vous trouviez Paris vide de salles de spectacles ?

Ce lieu est né d’une envie partagée par Olivier Michel et moi, à la fois
– de poursuivre dans le domaine du spectacle musical les rencontres avec des artistes plasticiens, chorégraphes, acteurs, metteurs en scène, telles que nous avions pu en entreprendre avec l’ensemble Les Cris de Paris, dont il est l’administrateur et moi le directeur artistique
– d’imaginer un lieu qui puisse se situer au carrefour de publics très divers, qui n’ont pas nécessairement l’habitude de se rencontrer

Quelle est l’identité aujourd’hui de La Pop ?
A l’image du projet artistique qui se veut pluridisciplinaire, l’identité du lieu est d’être métissée

D’ailleurs pour vous, qu »est ce qu’une culture pop ?
« Pop » est à la fois la contraction de Péniche et Opéra (le lieu s’appelait Péniche Opéra jusqu’à lors), l’onomatopée de ce qui pétille, de ce qui est en ébullition, à l’image de notre projet de laboratoire artistique, et bien entendu la contraction de « populaire » qui, si lorsqu’on parle de culture, signifie pour nous, que nous entendons nous adresser à tous les publics et inscrire notre démarche dans notre époque.
Après, historiquement ce que l’on appelle la culture « pop », ou le pop-art, c’est inspirant certes, mais ce n’est qu’une partie de ce qui constitue notre état d’esprit.

Pouvez vous me parler de « Comme je l’entends » qui jouera du 23 au 27 ?
C’est un spectacle très original et ludique, quasi-interactif, qui entrecroise de la musique « contemporaine » et les réactions, les impressions souvent spontanées qui ont été collectées dans le cadre de séances d’écoute auprès de publics très différents. C’est très représentatif là aussi de notre état d’esprit : une vraie exigence, mais toujours en faisant un pas de côté, en s’adressant à tous.

Vous êtes aussi directeur musical des Cris de Paris, est-ce que La Pop va accueillir des concerts des Cris ?
Non ce n’est pas l’objectif. Les deux structures partagent un état d’esprit commun, mais les Cris n’ont pas vocation à se diffuser à La Pop. Envisager une collaboration sur un projet, pourquoi pas, même si ce n’est pas en vue pour l’instant, mais à condition que cela fasse sens.

La Pop, en face du 40 quai de Loire, 75019, Paris

Tout le programme de la Pop. 

Visuel : © Alex Bonnemaison

et Image à la Une ©DR

Louise en Hiver: Laguionie signe une merveille du cinéma d’animation
Agenda culturel de la semaine du 21 novembre 2016
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *