Humour

Camille Chamoux démontre son esprit de contradiction à la Porte Saint-Martin

Camille Chamoux démontre son esprit de contradiction à la Porte Saint-Martin

04 décembre 2017 | PAR Sarah Dray

Le 3 décembre, Camille Chamoux a joué au Théâtre de la Porte Saint-Martin, deux des trois dernières représentations parisiennes de son spectacle « L’Esprit de Contradiction ». Mise en scène par son amie Camille Cottin, elle a usé de son humour sociétal et de son naturel pour fait rire son public pendant plus d’une heure et demi.

Avec « l’Esprit de Contradiction », Camille Chamoux en est déjà à son troisième spectacle. Cette femme de 40 ans, concernée par les sujets d’actualité et très observatrice de la société dans laquelle elle évolue, tient à merveille la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin.
Avec pour seuls accessoires un foulard et un tabouret, elle nous dépeint parfaitement sa vie, dans le 11ème arrondissement de Paris. Dès le début du spectacle, elle nous invite à laisser nos soucis dehors, et pourtant, c’est aussi de notre vie dont parle Camille sur scène. Des attentats de 2015, des bobos parisiens, de la maternité, de l’enfance, des névroses qu’on a tous… elle nous en parle avec un naturel déconcertant, comme si on passait un moment au café du coin avec une bonne copine.
Elle est très observatrice de la société dont elle se moque avec beaucoup de facilité, d’ironie et de talent. Camille arrive à nous faire rire avec les petites choses du quotidien, celles qui sont universelles et qui parlent à tout le monde.
À tout le monde, ou en tout cas aux trentenaires parisiens, car si Camille Chamoux est une parfaite observatrice de la société qui l’entoure, son humour reste malgré tout très générationnel et très « savoir-faire local ». D’ailleurs le public est composé principalement de personnes de son âge, auprès de qui son humour fait mouche à tous les coups.
Mais Camille n’est pas seulement une observatrice émérite de sa génération, c’est aussi une artiste engagée. Au fil du spectacle, on découvre l’esprit égalitariste de l’artiste, son « esprit de contradiction » va jusqu’à penser hors de son féminisme et à décrire les pères dormant à a maternité avec leur femme comme des héros des temps modernes.
Et oui, c’est très contradictoire… mais drôle ! Camille Chamoux nous offre, malgré quelques longueurs, une bulle d’une heure et demi de rire, certes satirique, mais bienveillant.
Vous pourrez d’ailleurs le vérifier par vous-même dès le 5 décembre, avec la dernière date parisienne au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Mais Camille Chamoux fera également profiter la province de son humour avec une tournée s’arrêtant notamment à Mende le 2 février 2018 et à Valenciennes le 17 février 2018.

« Ce que nous ne saurons jamais » de Marcus du Sautoy : la science a-t-elle des limites ?
Les Trois brigands, à l’italienne, au Lucernaire
Sarah Dray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *