Danse

Passion of tap, claquettes vs hip hop made in New York

03 mars 2010 | PAR Delphine Ameline

« Passion of tap » offre aux parisiens une rencontre inédite entre des claquettistes et des danseurs de hip hop. Pour seulement quatre représentations, Omar Edwards met en scène un show musical aux allures de « battle » qui fait voyager vers l’ambiance Street Art New Yorkaise.

L’espace Kiron à Paris se transforme en ambiance feutrée et en salle chauffée pour un spectacle musical coloré. C’est Omar Edwards, tap dancer et chorégraphe, qui réunit pour la première fois à Paris douze artistes sur scène pendant une heure et demi. Le scénario est simple, mais les danses impressionnantes. Un danseur de claquettes se promène et danse aux rythmes de divers sons musicaux, accompagné par un orchestre entrainant composé d’un pianiste, un batteur, un guitariste et un bassiste. Il est alors attaqué par quatre danseurs de hip hop. Une bataille entre les deux styles de danse se livre à travers de belles chorégraphies, pour terminer par une fusion improbable. Omar Edwards est un tap dancer New Yorkais. Il a commencé les claquettes à l’âge de 13 ans. Son épopée artistique débute et il travaillera avec les plus grands. Depuis 2006, il est chorégraphe et possède ses propres studios à Harlem. De grands artistes sont déjà passés entre ses mains pour apprendre le Tap dance, comme Michael Jackson ou Alicia Keys, et de nombreux esthètes des shows de Broadway.

Spectaculaire et éloquent, le danseur swing sur tous les rythmes dans une ambiance jazzy. Omar Edwards apporte avec lui sa ville natale le temps d’un spectacle. Pour les amoureux de New York, la petite perle de la soirée est l’alliance du Tap dance avec la dernière chanson d’Alicia Keys, « Empire State of Mind ». Un bijou.

Credits photos : François Vila

Passion of tap, les 3 et 4 mars à 20H00 et le 6 mars à 15h00 et 20h00 à l’espace Kiron, 10 rue de la Vacquerie, 75011, M° Voltaire, 20 euros. Réservations au 01 44 64 11 50.

 

Infos pratiques

La Nouvelle Star écrasée par Dr House
Chroniques, playlist, clips : rétrospective du mois de février
Delphine Ameline

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *