Danse
Avignon OFF : The Back of Beyond par la troupe de danse taïwanaise Tai Gu Tales Dance Theatre

Avignon OFF : The Back of Beyond par la troupe de danse taïwanaise Tai Gu Tales Dance Theatre

12 juillet 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Dans la salle ronde de la condition des soies, le groupe de danseurs taïwanais Tai Gu Tales  suspend nos pendules pour nous immerger dans le cycle du temps. Magnétique. 

La fusion des philosophies orientales et l’esprit du New Age

La troupe Tai Gu Tales Dance Theatre a été fondée en 1987 par LIN Hsiu-Wei. Le « Tai » de son nom exprime l’immensité infinie de l’univers intérieur et extérieur, tandis que « Gu » renvoie au cours ininterrompu du temps. Le sinogramme qui se retrouve dans le nom original de la troupe se compose des éléments (pieds), (eau) et (soleil). L’autre élément  renvoie à la puissance de la terre, à l’utérus, tandis que le dernier signe désigne l’énergie qui tire sa source du soleil.

Depuis ses débuts, l’approche du Tai Gu Tales Dance Theatre a toujours consisté à proposer une méditation à la fois fine et profonde autour des liens qui unissent le corps, l’esprit et l’âme. C’est en effet à travers le corps que la compagnie explore les différentes dimensions de l’existence, en s’appuyant sur l’originalité des philosophies orientales et l’esprit du New Age. C’est animée de ce même esprit que la chorégraphe WU Tsai-Lin reprend aujourd’hui le flambeau, et forme une nouvelle génération de danseuses et de danseurs, qu’elle invite à leur tour à réinventer les classiques et à libérer l’énergie et la créativité individuelles propres à la jeunesse.

Une pièce longuement bonifiée

L’idée originale de cette pièce est née des émotions les plus élémentaires de LIN Hsiu-Wei, qui lui sont inspirées de son lieu de naissance – Keelung, sa mer, ses montagnes, ses lanternes flottantes lors de la Fête des fantômes. The Back of Beyond a été jouée pour la première fois en 1991, mais a fait l’objet d’une nouvelle adaptation en 2019. La pièce prend comme éléments fondateurs le corps de la mère et le fœtus. Elle donne à voir la naissance, la reproduction, le développement, le devenir et jusqu’à l’effondrement de la Nature. Elle montre alors comment l’on se fond et l’on se décompose, avant de disparaître dans une éternité qui boucle sans fin.  

La trace métaphysique 

L’œuvre cherche à inscrire dans nos esprits l’empreinte philosophique de souvenirs d’enfance en déployant lentement par la poésie des corps un parcours de vie. L’expérience spectateur se constitue en premier lieu de l’émerveillement. Les corps se meuvent doucement, délicatement cependant que déterminés. Les danseurs fusionnent, leurs corps s’agrègent pour ensuite goûter à la différenciation des destins. Les cycles de la vie et du monde sont des cocons qui accoucheront d’un monde qui va inventer la civilisation donc le partage des tâches…  et la guerre aussi. Il disparaîtra et un nouveau Monde viendra se réinventer, découvrir à nouveau une histoire et ce qu’elle contient de l’envie de vivre. 

Les danseurs exceptionnels de virtuosité parviennent à nous faire oublier la performance sportive pour un ravissement vorace  de notre penchant le plus joyeux : le désir.

Les applaudissements retentissent et leurs échos frappent les parois de la salle ronde. Les Taïwanais auront inscrit en nous pour longtemps leur partition du désir. 

 

 

Tai Gu Tales Dance Theatre : The Back of Beyond  

  • du 7 au 30 juillet à 16h30 (relâche les 11, 18  et 25 juillet) au Théâtre La Condition des Soies, Salle ronde  
  • Pour tout public dès 8 ans 
  • Durée : 55 min 

 

Distribution 

Direction artistique : WU Hsing-Kuo 

Chorégraphie : LIN Hsiu-Wei 

Interprètes : WU Tsai-Lin, TSAI Yun-Shan, LIANG Shu-Ning, CHU Po-Cheng, LIN Yi-Yuan, LEE Hsuan-Lung 

 

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

 

Visuel : ©CHEN-Po-Wei

Arrestation de Jafar Panahi, une vague répressive dans le milieu du cinéma iranien
Rencontres d’Arles 2022 : capter les mouvements du Monde
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture