Danse
[Avignon Off] Myriam Gourfink, Nina Santes, Herman Diephuis, Aïcha M’ Barek et Hfiz Dhaou dansent à La Belle scène saint-denis

[Avignon Off] Myriam Gourfink, Nina Santes, Herman Diephuis, Aïcha M’ Barek et Hfiz Dhaou dansent à La Belle scène saint-denis

15 juillet 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Nous vous le disions l’année passée, c’était notre révélation 2012, et le coup de cœur a été confirmé la semaine dernière. La bien nommée « Parenthèse » accueille la sélection de la Belle scène Saint-Denis. Depuis le 15 juillet, le plateau reçoit l’incroyable Myriam Gourfink qui est suivie des talentueux Nina Santes, Herman Diephuis, Aïcha M’ Barek et Hfiz Dhaou. 

[rating=5]

photo10h- Abois, danse et chorégraphie Myriam Gourfink

Dire qu’à la rédaction on est fan du travail de Myriam Gourfink est un euphémisme. Danser sa créature, sa lente mastication nous avait éblouis au T2G tout comme Bestiole à Beaubourg. La cueillir là, au réveil, dans la cour de la Parenthèse tient du miracle.

Elle y présente Abois, sa création 2013. Sur scène elle est accompagnée du musicien Kasper T. Toeplitz. L’homme en noir manie les machines comme si il allait les dévorer, il délivre un vrombissement dont elle va disposer.

La proposition est radicale : un seul mouvement sans fin. Celle qui chorégraphie depuis dix ans une danse fondée sur les techniques respiratoires du yoga offre ici un petit bijou d’apesanteur, de distorsion et de contorsion. La sensation est celle d’une entrée dans le réacteur, sans heurt et sans souffrance. Son dos se fait léopard, dans une ondulation infime qui la fait bouger sans que cela ne soit vraiment perceptible.

Elle impose sa pleine conscience. Sa concentration vous remplit.  Abois est d’une poésie magnifique et le spectacle sera programmé les 10 et 11 octobre au Forum Blanc Mesnil

10h30 : Désastre de Nina Santes

Dieu qu’il est difficile de passer après le maître et la talentueuse Nina Santes en aura fait les frais. Elle aussi travaille avec Kaspert T.Toeplitz ce qui crée une similitude peu heureuse entre les deux propositions. Pourtant Désastre est une belle pièce. La longue danseuse devient chienne de meute, en appui sur ses quatre points. Elle chasse le son et ce son lui impose son geste. Là  encore, le vrombissement envahit le plateau.

 Le spectacle sera programmé les 10 et 11 octobre au Forum Blanc Mesnil

11h Let it be me de Herman Diephuis

Le danseur Herman Diephuis devenu chorégraphe met en mouvement Teilo Troncy pour une proposition qui  fait figure de belle récréation. L’idée, non révolutionnaire mais ici bien executée est de faire entendre le même morceau de musique, en l’occurrence, Let it be me, dans plusieurs interprétations. Le tube a été chanté par Elvis, les everly brothers ou encore Ray Lamontagne. Lui offre une danse figurative où les gestes viennent, comme dans un jeu d’ado apporter une fonction de karaoké du corps. Passion, mièvrerie, lutte : le même texte, chanté différemment dit autre chose,  il en est de même pour la danse.

11h30 : Toi et moi de Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou

Coup de cœur pour cette pièce dansée par Stéphanie Pignon et Cheik Amala Dianor.

Sur un bruit de bombes, eux semblent renfermes sur eux mêmes, placides. Ils vont se battre sans se toucher, après s’être lentement épié. Leur danse est souple et rapidement rythmée dans des accents qui viennent puiser dans le modern-jazz.

Sont-ils en guerre ou en couple ? Leurs corps parlent plus que les mots, ils alternent déphasages, décalage et unisson pour une forme tourbillonnante et passionnante.

Programmé le 3 mai 2014 au Théâtre Louis Aragon.

Voir tout les articles de notre dossier Festival d’Avignon ici

 Visuel : (c) ABN

Infos pratiques

Violon sur le Sable
galerie David Hicks
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *