Cirque
Les Folies Gruss

Les Folies Gruss

03 novembre 2022 | PAR Cloe Bouquet

Jusqu’au 5 mars, rendez-vous au Carrefour des Cascades dans le 16e arrondissement de Paris pour voir les Folies Gruss.

 

Des hôtes exceptionnels

Le célèbre cirque familial montre son sens de l’hospitalité à l’occasion de ce nouveau spectacle : avant le show de presque 2h, les spectateurs sont invités à se restaurer, accueillis d’abord par le pianiste Julien Teissier puis par le reste de l’orchestre, dont la chanteuse Candice Parise, adoptée par la famille. Le jazz fait visiblement partie de l’ADN de cette dernière : Stephan Gruss, le présentateur et directeur artistique, s’illustre également au chant et à la trompette avec le talent de l’amateur, c’est-à-dire celui qui aime. C’est un festival pour tous les sens : on se régale aussi bien du menu que de la musique et des voltigeurs : numéro de claquettes sur « la la land », d’acrobaties… il y a même un espace « kids » avec un trampoline. Firmin Gruss fait tourner en continu une bonne douzaine d’assiettes au bout de pics avant de les remettre à leur place avec grâce et sans casse, ce qui lui vaut le titre d’homme le plus rapide du monde à débarrasser la table. On ne s’étonnera pas que le repas du pré-show fût son idée.

Voir la bande-annonce des Folies Gruss

Le show

La spécialité historique de la famille, ce sont les chevaux, dont ils prennent soin. Les Gruss nous offrent ainsi des numéros de voltige des plus impressionnants, y compris les plus jeunes, entrecoupés de tableaux humoristiques (Tony Florees – également trompettiste au souffle… époustouflant ! – et Kaylie Griffiths), de jonglerie, d’acrobaties aériennes (rubans, trapèzes), d’équilibrisme (Maud Florees, fildefériste)… et tout cela accompagné par de la musique live (merci !) avec, outre Julien Teissier et Candice Parise, Christophe Gonnet au trombone, Ivan Kabok à la guitare, Massimo Murgia à la basse, Pascal Rioux-Balzano et Nicolas Sausseau à la trompette et Sylvain Rolland à la direction.

Il est émouvant de voir côte à côte, dans une discussion mise en scène, le patriarche de la famille (Alexis Gruss) et la benjamine – sur la scène en tout cas -, Venecia. « Tu te souviens de ma définition de l’art, ma fille ?

– Oui papi, c’est le travail effacé par le travail ».

C’est en effet ce que réussit à faire cette famille d’artistes : préserver l’enchantement, l’impression de facilité, de naturel et de spontanéité, grâce à un travail supplémentaire qui permet d’atteindre cet état de grâce.

L’expérience ne s’arrête pas là ; vous pouvez discuter avec les membres de la famille en sortant, et prendre une dernière barbe à papa ou crêpe au chocolat. Et pour continuer l’aventure, pourquoi ne pas télécharger leur application, Folies Gruss radio ? Blues, funk, jazz… les sélections personnelles d’Alexis, Stephan et Firmin Gruss vous accompagneront pour un peu plus de magie, et vous pourrez également y suivre l’actualité de cette famille artistique.

Infos et réservations

VENDREDI, SAMEDI – EN SOIREE

Accueil et restauration : 19h. Spectacle : 21h. After show : 23h

SAMEDI, DIMANCHE  – AU DEJEUNER

Accueil et restauration : 12h30. Spectacle : 15h. Réservation restauration non nécessaire.

 

Visuel : Affiche du spectacle

Souvenirs des montagnes au loin : Les dessins consolateurs d’Orhan Pamuk
Nicolas Briançon met en scène Le journal d’une femme de chambre, d’Octave Mirbeau 
Avatar photo
Cloe Bouquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration