Cirque
« Le Dur Désir de Durer » du Théâtre Dromesko fait souffler le vent et grincer la faux sur le Printemps des Comédiens

« Le Dur Désir de Durer » du Théâtre Dromesko fait souffler le vent et grincer la faux sur le Printemps des Comédiens

18 juin 2017 | PAR Yaël Hirsch

Pendant sombre et grinçant du Jour du Grand Jour présenté plus tôt dans cette édition du Printemps des Comédiens, Le Dur Désir de Durer, est, comme son nom l’indique, une réflexion sur la vanité, par la crème du cirque forain. Un spectacle du Théâtre Dromesko tout en horizontalité, plein d’images entre surréalisme et trop grand réalisme qui ne laisse pas indemne.
[rating =4]

Après la cérémonie du mariage qui institutionnalise l’amour avec Le Jour du Grand JourLily, Igor, leur suite, leur violoncelliste et leurs animaux empruntent les mots d’Elluard pour parler de vanité et nous rappeler le sort qui nous est tous réservé : la mort. L’espace évolue de gauche à droite comme sur un tapis roulant où -comme dans la tragédie- celui qui sort du champ de vision du spectateur est mort. Tout commence par une procession latine et une danse avec 4 pieds, tout se termine par un banquet et pourtant, entre les deux, le vieil ambulancier-torero mort avec la faux a beau ironiser sur ce qu’il emporte, le jeune poète, lui, ne veut pas mourir. Contre vents et marées, en français, en italien, en espagnol : l’instinct de vie l’emporte…

Flamboyant, haut en couleurs, toujours en mouvement, le Théâtre Dromesko parvient à nous mettre mal à l’aise autant qu’à nous faire rire de notre propre mort, dans un grand ballet de sens et de sensualité qui oscille entre une certaine tradition picturale et scénique baroque de la vanité et une ironie toute contemporaine. Un spectacle fait de très belles  images et qui n’est jamais aussi puissant que quand il se passe de mots.

Photo : Fanny Gonin-Lavina

Infos pratiques

« Fall, Fell, Fallen » : du cirque sur le fil du son au Printemps des Comédiens
Le « Petit théâtre de gestes » des Bêtes de Foire, un cirque rétro qui enchante le Printemps des Comédiens
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *