Cirque
À Nexon en Haute Vienne « Multi-Pistes » un festival fractionné pour cet été 2022

À Nexon en Haute Vienne « Multi-Pistes » un festival fractionné pour cet été 2022

09 août 2022 | PAR Odile Cougoule

Deux jours en juin, deux jours en juillet et un temps forts autour du 15 août, avec cette proposition étalée sur l’été Le Sirque – Pôle National Cirque de Nexon en Haute Vienne prend le parti de faire vivre le cirque, la musique et les arts visuels dans une dynamique estivale qui contente aussi bien la population locale que les vacanciers.

Un après midi bien rempli

Le programme est riche de 22 propositions. Il associe les disciplines traditionnelles du cirque comme l’acrobatie, le jonglage, l’art du fil, au théâtre musical, au concert et à l’image dans un souci de dépassement des frontières catégorielles qui s’avèrent parfois dommageables à l’innovation artistique. Ainsi en ce vendredi 29 juillet le public peut assister entre 17h et 23h à 4 spectacles aux tonalités extrêmement dissemblables.

« In C » de Terry Riley’s est particulièrement attendu. Pour ce concert pas de musicien à proprement parler, le spectacle est annoncé comme « exploration musicale et dessins animés ». Il reprend la partition originelle interprétée par deux synthétiseurs (11 oscillateurs) accompagnés de 53 formes graphiques correspondant aux 53 modules musicaux. Cette œuvre composée en 1964 pour 35 instrumentistes et créée le 4 novembre 1964 à San Francisco, marque les débuts de la musique minimale. Dans le dispositif proposé par Jérôme Vassereau et Julien Sénélas, elle garde son gout d’avant garde tant le principe répétitif sur lequel elle est écrite a marqué son époque. La composition n’impose pas de chef d’orchestre mais donne la possibilité à chaque musicien d’entrer en jeu avec un des 53 motifs qu’il répète pendant un certain temps, ce qu’à Nexon font volontiers les machines. Dans ce dispositif nouveau, le spectateur – auditeur entre volontiers dans les cycles musicaux et se laisse aller à une écoute sensible. Avec bonheur, on retrouve aisément les joies de la découverte. La grille de 53 visuels élaborée par Soïa, contenue dans le programme et diffusée sur écran, nous guide dans la compréhension de la structure musicale ; elle reste cependant en deçà de l’imaginaire proposé par cette musique répétitive qui a elle seule nous transporte.

La diversité, le maître mot du festival

Changeons d’espace et d’atmosphère et retrouvons le chapiteau pour « En Outre » un duo de portés. La femme (Marie Jolet) porte l’homme (Julien Vadet), elle est mince et musclée, lui, costaud par nature, affiche un certain embonpoint. Que nous dit cette inversion des rôles ? S’agit- il d’un «moi aussi je peux le faire » ou d’un simple effet de style… Tout est parfait dans l’exécution. De figures en figures, on comprend les placements des corps, l’équilibre des masses, on ressent les appuis. Silencieux ou bavard il sont aux travail devant nous qui parfois peinons pour elle et détestons la massive présence de l’homme. Un soupçon de sourire nous vient aux lèvres, le sous – texte est évidemment l’humour. On aurait envie de rire mais cette proposition volontairement provocatrice est parfois plus dérangeante qu‘insolite.

Ludique et virtuosité associés

La joie revient avec Théo et Lucas Enriquez de la Kirn Compagnie, jeune compagnie créée en 2020. « Carré de je » leur deuxième création soutenue par Le Sirque, Pôle National Cirque Nexon se joue sur un tapis gris clair, carré et modulable. Cet espace est pour les deux frères le lieu de l’expression de leur liberté autant que de leur complicité. Pendant plus d’une heure ils le font vivre sous nos yeux par des acrobaties, des portés variés et leur sens du jeu inné. Légères, drôles, spectaculaires les propositions circassiennes s’enchaînent avec, autour et sur ce tapis partenaire à part entière des artistes pour construire un spectacle joyeux qui convoque l’imaginaire à chaque instant et nous fait revivre nos amusements de gosses. Le tapis, composé de plusieurs morceaux, se réduit subrepticement à un carré, petit, mais qu’il faut habiter, ses dessous sont exploré dans des reptations rigolotes, la lumière s’en mêle ; carré de tapis, carré de lumière ; on court après, où est- on ? Facétieux est le mot qui nous vient pour qualifier ce duo de frêres dont les qualités d’acrobates sont indéniables

Multipiste continue du 11 au 14 août

6 Pl. de l’Église, 87800 Nexon

Tel, 05 55 00 98 36

www.lesirque.com

Le Festival d’Avignon vu de la Belgique : Suite n°3 – Entretien avec Sophie Linsmaux & Aurelio Mergola / Cie Still Life / Flesh – Les éclaireur.es des images
Les sorties classiques et lyriques du 9 août
Odile Cougoule

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture