World

[Live report] The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band au Trianon

[Live report] The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band au Trianon

21 février 2015 | PAR La Rédaction

Le nom de The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band ne vous dit certainement rien. Qu’en est-il du film Alabama Monroe de Felix Van Groeningen, récompensé en 2014 par le César du meilleur film étranger ? Le groupe de musique Bluegrass composant la magnifique BO du film belge vient pour la première fois en France interpréter les chansons phares du film sans pour autant délaisser les morceaux clés qui composent cette branche de la musique country.

Hier soir, la salle du Trianon était comblée devant un show de près de deux heures, où la musique et les surprises étaient bien au rendez-vous. C’est le début d’une longue aventure pour les sept membres du groupe, qui ont vu leur popularité exploser après la sortie du film. Si seulement trois des sept musiciens apparaissaient à l’écran tels que Johan Heldenbergh et Veerle Baetens interprétant le couple Elise et Didier, le concert se lie souvent au long-métrage et les deux acteurs principaux reviennent sur des passages emblématiques. Même si les fans du film sont présents en masse, tous sont réunis pour vibrer aux sons de la mandoline, du banjo, du violon, de la basse et des guitares. Le concert s’ouvre sur « Will the Circle be Unbroken » de The Carter Family, les musiciens en cercle, donnent le tempo de la soirée : mouvementée et intimiste.

Outre le style vestimentaire, chapeaux de cowboy ou costume rouge, l’essence de la country s’empare de la salle qui vibre au moindre accord de banjo. Le concert vient à peine de commencer que le public est déjà chaud bouillant et reprend en cœur les paroles. Du début à la fin, les ambiances survoltées viendront alterner avec les ballades et gospels qui planeront dans l’enceinte du Trianon, faisant tanguer les personnes venues en masse dans la fosse. Effectivement, le show est loin d’être monocorde. Les chansons au tempo enlevé se mêlent aux parties chantées à trois et quatre voix, tandis que les solos instrumentaux permettent d’apprécier pleinement les instruments acoustiques à cordes. Ils prennent un véritable plaisir à jouer, communiant avec le public après chaque morceau en sirotant de la bière belge nous dit-on, et partageant des anecdotes concernant Alabama Monroe ou leurs propres expériences : « depuis que j’ai 9 ans je veux être un cowboy, mais c’est pas simple en Belgique … Puis le problème c’est que je suis allergique aux chevaux ! » lance Johan Heldenbergh tandis que Veerle Baetens avoue être fan de Michael Jackson.

Pendant deux heures, le public accompagnera le groupe, ou l’écoutera dans un silence de cathédrale (puissant). De Bill Monroe (fondateur du bluegrass) à Bob Dylan en passant par The Secret Sisters ou Dolly Parton, le Broken Circle Breakdown Bluegrass Band ne lésine pas sur les performances. Pour le public, qui semble fan du film dans sa plus grande partie, c’est un plaisir de retrouver une Bande Originale qui fait hérisser le poil et humidifier les yeux. Le concert se terminera comme il a débuté, en osmose avec un public conquis, pour une berceuse a cappella reprise par toute la salle. Standing ovation, rappel à deux reprises : le groupe a la confirmation que le public français est  bien tombé sous le charme.


Vidéos et photos issues du film Alabama Monroe © Bodega Films / Help! Distribution

 

Prochainement : le 05/04 à La Cigale (complet) et le 12/10 à l’Olympia.

 

Hugo S

[Critique] « Ivanov » de Tchekhov / Luc Bondy à l’Odéon : avant que l’ennui ne nous achève
[Londres] « Undress your mind » : Parlons Sexologie à la Wellcome Collection
La Rédaction