Rap / Hip-Hop

Dinos annonce Taciturne pour 2019

Dinos annonce Taciturne pour 2019

07 décembre 2018 | PAR Clara Bismuth

Après un concert plus que généreux à la Cigale, Dinos annonce son prochain album pour 2019 : Taciturne.

Parfois qualifié de rappeur mélancolique, Dinos ne fait pourtant pas dans le morose. Jeune talent émergent du rap, sélectionné pour représenter la scène française sur la chaîne berlinoise COLORS, le camerounais originaire du 93 fait depuis sensation avec son premier album Imany. Un projet longtemps attendu et que l’artiste a peaufiné dans les moindre détails.

 «  J’attends plus rien de personne / C’est pas les beaux discours qui réchauffent quand je frissonne / Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait / Qu’ils aillent tous se faire enculer »

A travers son titre Les pleurs du mal, le jeune homme de 25 ans en dit long. Habité par un vie gorgée de galères, Dinos a pourtant su trouver les armes pour s’affirmer en tant que poète des temps modernes, un rétroviseur sur le passé et un pied sur l’accélérateur. Un oeil qui puise pour ce titre sa référence au recueil de Baudelaire et dont le refrain rend directement hommage au rappeur Flynt qui chantait en 2007, Ca fait du bien d’le dire. Car oui, le jeune MC incarne une certaine humilité qui transpire à même la scène. Instru hachée et acérée, Iceberg Slim donne le ton, celui d’un homme nouveau qui s’affranchit désormais de son identité passée. Punchlinovic n’est plus et Dinos peut enfin se concentrer sur des textes plus profonds aux prod ambitieuses. Une prise de conscience qu’il assume d’ailleurs dès le second titre, Argentique :

 « J’fais du bif, j’ai plus l’âge d’faire des punchlines / Si jamais mes rêves brûlent comme le Libertalia / Enterrez-moi dans le même cimetière qu’Aaliyah »

Communicatif, cherchant à capter tous les regards de cette salle comble, le jeune homme profite de la scène et enchaîne les tracks avant de partager ce moment avec un premier invité, le tout jeune PLK. Impossible de passer à côté de son célèbre Monégasque et de son refrain catchy. La bière fait son effet, les corps s’alanguissent sans perdre leur punch et l’hôte de la Cigale peut enfin rentrer dans le lourd. Une manière de dire :  « Vous avez dépensez 27 euros. J’ai attendu 4 ans pour sortir cet album… Ce soir vous et moi on retourne la salle ». Et pour cause, l’exclusivité ne manque pas. Après avoir gentiment teasé un extrait de son prochain titre Placebo, l’artiste offre enfin la version intégrale, disponible aujourd’hui dans la version d’Imany Deluxe. Attention, addiction assurée ! A peine le temps de digérer ce thème pianoté mélanco-romantique que Maes débarque pour un contraste improbable avec son tube Madrina, suivit quelques titres plus tard de Dosseh pour Habitué.

Deux heures de show, un album quasi-intégrale, des guest inattendus, un clien d’oeil à son EP Punchlinovic sur Namek et des remerciement à n’en plus finir…la grande surprise reste bien évidemment cette annonce : Taciturne, son second projet pour 2019.

Visuel : ©SPKTAQLR

Le 3/12/2018 à la Cigale, Paris

Le 7/12/2018 à Marseille

Le 8/12/2018 à Tournefeuille

L’agenda du week-end du 7 au 9 décembre
Maria Stuarda au théâtre des Champs-Élysées : la reine Patrizia
Clara Bismuth
Rédactrice pour le magazine Toute La Culture depuis mars 2018, principalement dans les rubriques Musique et Cinéma.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *