Pop / Rock
Lindsey Buckingham et Christine McVie ravivent la flamme de Fleetwood Mac

Lindsey Buckingham et Christine McVie ravivent la flamme de Fleetwood Mac

23 juillet 2017 | PAR Jean-Christophe Mary

Formé au Royaume-Uni en 1967, Fleetwood Mac dont les ventes d’albums se comptent par plusieurs dizaines de millions figurent aujourd’hui parmi les plus grands noms du rock. Après une absence de 16 ans, Christine McVie rejoignait Fleetwood Mac sur scène en 2013. Les planètes étaient donc alignées pour que Christine McVie, Lindsey Buckingham, Stevie Nicks, John McVie et Mick Fleetwood se retrouvent tous au studio Village Recorder à Los Angeles, là où Fleetwod Mac avait enregistré Tusk en 1978-79.

[rating=4]


Un moment historique car le groupe n’a plus enregistré ensemble depuis 1987. C’était sans compter sur les états d’âmes de Stevie Nicks qui fit capoter le projet préférant se consacrer à la réédition de ses propres albums studios. Buckingham et McVie qui avaient déjà écrit – ensemble et séparément – des chansons pour le grand retour de Fleetwood Mac ont décidé de finir l’album sous leur nom avec donc John Mc Vie (basse), Mike Fleetwood (batterie) et les claviers additionnels de Mitchell Froom.
L’album commence par trois chansons qui reflètent l’esprit du Mac des 70’s. Dès le premier titre « Sleeping Around the Corner », on reconnaît immédiatement la signature mélodique de Lindsey Buckingham, ces harmonies qui s’entrecroisent, ces rythmes légèrement décalées, ces guitares rock sans agressivité. Sur « Feel About You », l’un des trois titres co-écrits par le duo, on retrouve les saveurs caribéennes de l’esprit de Fleetwood Mac avec ce marimba, cette ligne de basse cahloupée de John McVie. Avec ces envolées lyriques sur les refrains, ces parties de guitare en finger-picking, « In My World » signé Buckingham est un tube en puissance qui aurait pu figurer à l’époque sur « Tusk « ou « Tango in the Night ». S’ensuit le très pop efficace « Red Sun », aux magnifiques arrangements vocaux écrit par Christine McVie. « Love Is Here to Stay » ressemble lui plus à un titre que Buckingham produit pour ses albums solos, avec ses arpèges de guitares égrenés au gré du vent et du tempo avec une magnifique interaction des voix sur le refrain qui rappelle un peu Simon & Garfunkel. « Too Far Gone » avec son rythme funky synthétique, ses rythmes tribaux et ses guitares rock est l’une des marques de fabrique de Buckingham. De même, le  » Lay Down for Free  » est un beau titre qui reflête à plein la période glorieuse de Fleetwood Mac. Rythmique pop groovy impeccable, travail vocale ciselé, mélodies entêtantes, tout ce qui a fait de Fleetwood Mac l’un des maîtres de la pop rock des 70-80 est présent sur ce nouvel album. Reste à espérer maintenant de voir très vite le duo sur scène.

TItres
1-Sleeping Around the Corner
2-Feel About You
3-In My World
4-Red Sun
5-Love Is Here to Stay
6-Too Far Gone
7-Lay Down for Free
8-Game of Pretend
9-On With the Show
10-Carnival Begin

« D’un feu sans flammes », un fresque magistrale de Greg Hrbek sur les traumatismes de l’Amérique du 21e siècle
L’amour, la mort, le feu: « Amor » joue avec nos yeux [Chalon Dans La Rue]
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *