Pop / Rock
« Led Zeppelin IV » et « House Of The Holly » : Jimmy Page continue son processus de remastérisation des 9 albums mythiques du groupe rock britannique des 70’s

« Led Zeppelin IV » et « House Of The Holly » : Jimmy Page continue son processus de remastérisation des 9 albums mythiques du groupe rock britannique des 70’s

31 octobre 2014 | PAR Jean-Christophe Mary

Mercredi 29 octobre, Jimmy Page était dans les studios RTL pour évoquer la suite de son travail de remasterisation des albums de Led Zeppelin commencé au printemps. Inutile de vous dire que la petite salle était pleine à craquer et que les fans et journalistes triés sur le volet attendaient avec impatience le guitar héro, tout juste sorti du grand journal de canal+.

Un peu après 21h00, George Lang en maître de cérémonie donne les dernières instructions avant que les lumières s’éteignent. Le spectacle peut enfin commencer par un incroyable univers visuel : images du clip « rock n roll » archives en concerts, d’affiches d’époque se succèdent pèle mêle sur les trois écrans du studio. Lorsqu’il foule les planches, Jimmy Page reçoit une standing ovation à la taille de sa légende.

Assis face aux auditeurs, il résume au micro ce long travail de remasterisation des deux albums Led Zeppelin IV et House Of The Holly. Sur les enceintes du studio RTL, les titres reliftés sonnent de manière plus aérés, semble avoir spectre beaucoup plus large, une dynamique claire vraiment étonnante : ces frappés de batterie, ces ambiances planantes, ces notes de guitares soniques comme échappées d’une forge de l’enfer, et la voix de Robert Plant, stridente, puissante, noyée dans les vapeurs de blues et d’alcool fort, jamais le groupe n’a sonné aussi bien que ce soir.

Le son brut craché de la sono est énorme et montre que Led Zeppelin fait toujours figure d’ovni dans le paysage musicale mondial actuel . Intéressant de redécouvrir ces prises quand on connaît les versions sorties officielles de l’époque. La puissance de Bonham à la batterie, le jeu inventif de Page, la basse ronde de John Paul Jones, Led Zeppelin est une locomotive lancée à tombeau ouvert sur l’autoroute du rock.

Durant 55 minutes, Jimmy Page répond aux questions posés par les fans présents dans le studio ou par l’intermédiaire de George Lang. Entre le jeu des questions réponses, on réécoute religieusement les titres blues hypnotiques « When The Leeve Breaks », ces morceaux nerveux et électriques « Black Dog » où à cette version aérienne et totalement hypnotique « Stairway To heaven ». On assiste ici à un enchevêtrement de basses qui pilonnent, de roulement batteries en syncopes, de cymbales ouvertes où la folie électrique règne. Quand la voix écorchée et métallique de Plant s’élève en spirale infernale sur cette nouvelle mouture d’«The Battle of Evermore», la guitare se charge de dynamiser l’ensemble.

Jimmy Page continue l’exercice de la master class et répond souriant a quelques questions parmi plus de 1000 adressées à G Lang. On y apprend que le guitariste a ré-écouté des centaines d’heures d’enregistrements. Que les textes, inspirés du Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien sont empreints d’occultisme. On découvre que le quatuor aborde chaque fois des processus d’enregistrements différents. « Houses of the Holy » sera enregistré entre janvier etaoût1972 à Stargroves dans la maison de Mick jagger avec le studio mobile Rolling Stones. Lorsque Georges Lang aborde le sujet d’une reformation, Page évasif répond qu’il a encore les derniers albums à remastariser pour 2015 mais n’exclu pas de remonter sur scène.

Au ton de sa voix, on sent que Page a pris un plaisir manifeste à faire ce travail de dépoussiérage. En (re) découvrant quarante cinq ans après ces titres d’anthologie, on se dit que c’est une partie de l’histoire du rock qui défile là entre nos oreilles. Après un peu plus de une heure d’un show sans faute, les fans sont conquis.
Jean-Christophe Mary

Ces deux rééditions sont disponible en version CD, version deluxe, super deluxe avec tee-shirt estampillé, photos et documents d’archive inédits.
Led Zeppelin « Led Zeppelin IV »

1-Black Dog

2-Rock and Roll

3-The Battle of Evermore

4-Stairway to Heaven

5-Misty Mountain Hop

6-Four Sticks

7-Going to California song review

8-When the Levee Breaks

Led Zeppelin « Houses of the Holy »

1-The Song Remains the Same

2-The Rain Song
3-Over the Hills and Far Away
4-The Crunge
5-Dancing Days
6-D’Yer Mak’er song review
7-No Quarter
8_The Ocean

Visuels : ©JCM

Quand Dolan rencontre Nolan : une parodie explosive
Gagnez 2×2 places pour le premier anniversaire de la Walking Machine au Yoyo le 7 novembre
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture