Pop / Rock
Jupiter et son Okwess International Band reviennent avec Troposphere 13

Jupiter et son Okwess International Band reviennent avec Troposphere 13

21 octobre 2016 | PAR Melissa Chemam

 « Découvert » en Europe en 2006 grâce au film La Danse de Jupiter, un documentaire sur la scène musicale de Kinshasa de Renaud Barret et Florent de la Tullaye, Jupiter Bonkodji est de retour avec un nouveau mini album.


Trois après l’exubérant Hotel Universe qui a lancé sa carrière hors de RDC, le roi de la transe congolaise est de retour avec Troposphere 13. Alchimiste moderne, percussionniste et guide pour de nombreux musiciens de sa ville natale, Jupiter est chez lui surnommé le Général. Ce fils de diplomate qui a grandi entre Kinshasa et Berlin-Est a su garder l’esprit rebelle de son adolescence et joue sur les genres musicaux, mélangeant différents styles de son immense pays dans une musique joyeuse et gouailleuse. Il est également très engagé socialement et politiquement.

Jean-Pierre Bokondji de son vrai nom s’est lancé dans la musique avec un premier groupe en 1983, à 18 ans, puis a fondé Okwess en 1995, groupe développé dans une version « internationale » depuis 2003. Après avoir collaboré avec l’Anglais de Blur, Damon Album (sur l’album Kinshasa One Two au sein d’un collectif baptisé DRC Music et sur le projet Africa Express) – et avec 3D de Massive Atttack pour un remix brillant de son titre ‘Congo’ (sur le label Battlebox des Bristoliens), Jupiter Okwess a travaillé pour ce nouvel Extended Play de six titres avec l’auteur britannique, proche de Nick Cave, Warren Ellis, qui chante sur deux titres, et de nouveau avec Damon Albarn qui a ajouté ses accords de clavier. Le disque a également été mixé au Studio 13 de Damon, à Londres.

De passage à Paris mi-octobre, Jupiter et son Okwess International ont notamment enflammé le Festival MAMA avec un set endiablé de 45 minutes présentant un répertoire multiple, afropunk et psychédélique. Troposphere 13 est un titre inspiré d’un ambitieux et impromptu programme aérospatial développé au Congo Kinshasa depuis une dizaine d’années. Entre percussions puissantes, voix chorales et musiques électroniques entraînantes, ce disque poursuit le travail du groupe qui souhaite faire connaître du Congo une autre musique que la rumba et se nourrit des richesses sonores des quelque 450 ethnies du pays.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=tlhdfXJv46A

Jupiter & Okwess

Troposphere 13

Sortie mondiale : octobre 2016

« Le Cabaret discrépant », Olivia Grandville traduit le lettrisme en gestes
« Je danserai pour toi », entrez dans le rythme au théâtre de l’Essaïon à Paris jusqu’au 12 novembre 2016 !
Melissa Chemam

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *