Pop / Rock

Josh T Pearson, « Straight to a Psychedelic-Country »

Josh T Pearson, « Straight to a Psychedelic-Country »

25 mai 2018 | PAR La Rédaction

Après un début de carrière tumultueuse avec l’ex-groupe du chanteur, Lift to Experience, on attendait avec impatience de voir ce que Josh.T. Pearson allait nous dévoiler dans sa carrière solo. Réponse donnée hier soir à la Maroquinerie

En 2011 la chose s’annonçait déjà bien partie avec son album Last of the Country Gentlemen, une belle approche texane avec un look qui s’y prête, cheveux longs qui se confondent dans une barbe généreusement fournie, Stetson et boots. Seulement la discographie de l’artiste reste assez rare, Josh T Pearson semble être une personne réfléchie, exigeant avec lui-même et très perfectionniste, bref il sait prendre son temps pour sortir,il y a déjà un mois, le 13 Avril, son dernier album The Straight Hits !
A partir de là, c’est l’absolution totale. On ne lui en veut plus du tout d’avoir été absent quelques années tant l’album est surprenant, riche et inattendu. Il était donc évident de se prendre une claque en live par l’artiste hier soir à la Maroquinerie.

Voilà que vous passez les portes de la salle d’où résonne une musique bien country et votre première surprise et de voir un couple au centre de la fosse en train de danser. Vous regardez avec admiration avant de réaliser, un peu honteux, qu’il s’agit du chanteur lui même. Oui il faut se faire à l’idée qu’après tous ce temps Josh T Pearson s’est métamorphosé. C’en est finit du look barbu-hyspter, les poils ont disparu, les cheveux sont devenus blonds et le crâne rasé sur les côtés pour être recouvert d’une casquette. On peut supposer qu’une crise de la quarantaine en serait à l’origine mais qu’importe ! Pearson en rit avec son public, cherche à nous communiquer tout le charabia français qu’il connait, joue la star avec humilité et instaure un véritable confort dans la salle. Quand vient le moment de parler musique le Texan met tous le monde d’accord. Bon, il faut avouer que le public français ne s’est pas quant à lui métamorphosé du jour au lendemain et semble parfois un peu à coté de la plaque…Très surprenant de rester statique, sa bière à la main, quand l’artiste vous crache une country-psychédélique rehaussée de blues et de rock, un truc bien mariné dans les entrailles et qui vous arrive comme ça en pleine face ! Mais non le Français choisit de rester immobile, de calculer à la perfection l’envoie d’un petit déhanché ou hochement de tête. Sur ce plan là, nous avons encore beaucoup à apprendre.

Effectivement The Straight Hits ! mérite d’être écouter en concert. L’album de dix titres est assez représentatif de l’artiste et de son goût pour les compositions réfléchies et structurées. On retrouve donc un certain nombre de règles. Chaque chanson se doit d’avoir le mot « Straight » dans son titre et ne pas dépasser les quatre mots. Toute composition fonctionne sur le principe d’un vers, d’un refrain et d’un pont ainsi qu’un nombre limité de ligne musicale. Un schéma qui permet à l’artiste d’aller droit au but dans ce qu’il souhaite exprimer et cela avec simplicité. Pearson avec ce nouvel album à fait un pas vers une modernité, il passe à la couleur sans pour autant négliger son coté nostalgique, son âme de cow-boy mélancolique évoluant dans un paysage brumeux. Josh Pearson cherche à contraster avec cette Amérique obscure que nous connaissons sans pour autant la masquer. Apporter de la joie et faire danser son public, voilà désormais ce qui lui parait essentiel. Le texan demeure mystique et spirituel en interprétant plusieurs ballades délicieusement graves, mais laisse toujours une grande place à son humour, un côté punk décalé, visible sur scène et dans ses clips.

Par Clara Bismuth

Sortie dvd : Jean-Pierre Mocky annonce et fait le deuil de mai 68 en quatre films
Réédition : Dans Le Voyeur de Michael Powell, l’assassin est cinéphile
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *