A l'affiche

Réédition : Dans Le Voyeur de Michael Powell, l’assassin est cinéphile

Réédition : Dans Le Voyeur de Michael Powell, l’assassin est cinéphile

25 mai 2018 | PAR Yaël Hirsch

Le film classique anglais de 1960 sur Le Voyeur (« Peeping Tom » en VO) est ressorti en salles le 23 mai 2018.
[rating=3]

Jeune homme bien sous tous rapports et opérateur dans un studio de cinéma, le jeune et timide Mark Lewis a installé un studio d’un genre un peu étrange chez lui. Alors que l’on retrouve des femmes mystérieusement assassinées, la locataire de Mark, une jeune femme indépendante et audacieuse de 21 ans s’aventure dans le monde étrange de ce passionné d’images.

Après la Danse, avec les Chaussons Rouges, Michael Powell explore ici les « coulisses » du cinéma dans un film à peu près contemporain de psychose et qui creuse, à sa manière très visuelle, le profil du psychopathe. Les couleurs mordorées du film, les gros plans sur les visages, le travail lent et lancinant de l’acteur Mark Lewis participent d’un climat horrible et distendu, un peu surréaliste et, si l’on se concentre bien, toujours réflexif sur notre addiction aux images et sur le caractère performatif de cette addiction. Le film a un peu vieilli, mais les visages encadrés avec intensité portent toute la marque du génie de Michael Powell.

Le Voyeur, de Michael Powell, avec Mark Lewis, Karlheinz Böhm, Vivian, Grand Bretagne, 1960, 1h41, VOST. Sortie en salles le 23 mai 2018.

visuel : affiche du film

Josh T Pearson, « Straight to a Psychedelic-Country »
Gagnez 3×2 places pour le Très Court International Film Festival (Paris)
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *