Pop / Rock
Jeff Lynne’s ELO « Alone In The Universe »

Jeff Lynne’s ELO « Alone In The Universe »

04 décembre 2015 | PAR Jean-Christophe Mary

En formant ELO en 1971, Jeff Lynne avait pour objectif de créer des chansons rock et pop modernes en y intégrant du violoncelle, des violons à des sons expérimentaux. Quarante cinq ans plus tard, le résultat est toujours aussi éclatant.

Quelques jours après la sortie d’un excellent live d’ELO capé par BBC2 en septembre 2014, cerise sur le gâteau, voilà que sort le nouvel album de Jeff Lynne. Pour ceux qui ne le savent pas, Jeff Lynne est le génie créatif derrière ELO, groupe qui a vendu plus de 50 millions d’albums dans le monde, eu plus de 20 Top 40 hits aux États-Unis au Royaume-Uni et qui reçu d’innombrables prix et distinctions.

Comme pour ces albums précédents solo, « Alone In The Universe »

devrait vite trouver sa place en tête des hit parade. Si il continue à servir de compositeur, arrangeur pour les autres(Paul McCartney, Ringo Starr, Tom Petty, Regina Spektor, Joe Walsh des Eagles ) Jeff Lynne se révèle être aussi un chanteur singulier avec cette belle voix haut perchée doublé d’un guitariste émérite. Producteur talentueux, on retrouve la marque de fabrique d’ELO, cette pop millésimée 70’s, ce son patiné, calibré, avec ces mélodies qui vous pénètrent le cerveau pour ne plus ressortir. Comme toutes les productions de Jeff Lynne, Alone In The Universe a un pied dans la pop des 70’s l’autre dans le rock’n’roll futuriste, avec ces voix en canon, ces symphonies de violons et violoncelles, ces guitares électriques rehaussées de synthétiseurs gorgés d’effets spéciaux. Enregistré dans sa maison qu’il a transformé en studio, Jeff Lynne a tout fait : chant, guitare, batterie, basse, claviers, vibraphone et certains backing vocals. Il n’y que les cordes

Si la liste est trop longue pour mentionner tous les joyaux musicaux que l’on peut découvrir ici citons tout de même ce When I was a Boy qui ouvre l’album dans la lignée d’un Paul Mc Cartney, ce magnifique solo de guitare sur Love And Rain, ce Dirty to the Bone aux sonorités pop ensoleillées, ce I’m Leaving You en hommage à Roy Orbison et bien entendu ce Alone In The Universe, magnifique ballade qui pourrait avoir été composée dans l’espace.

Si vous êtes un fan inconditionnel de ELO et de Jeff Lynne, vous devez ajouter cet album à votre collection.

MOURAD MERZOUKI MET A L’HONNEUR LES CLASSIQUES DU HIP-HOP FRANCAIS
[Live Report] Bal Viennois à Limoges avec Chiara Skerath : un rayon de soleil indispensable
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *